L’Europe se raconte en polars (2)

Parler d’Europe est forcément un exercice périlleux. Un sujet rêvé pour faire fuir les foules. Près de 60% d’abstention au scrutin de 2004 dans la région ; 71% chez les jeunes (source Insee). Comment intéresser ces jeunes à l’Europe ? La réponse vient peut-être du collectif Gery Freemann  -dont deux Lillois-, et de ses romans pour ados. Du polar tout ce qu’il y a de plus ludique. Rencontre avec le lillois Joop Lensink, un des principaux auteurs de cette série.

A lui tout seul, le collectif Gery Freemann pourrait résumer cette Europe. D’abord, Joop Lensink. Trente-six ans, installé en France depuis 1996, cet Hollandais enseigne dans une école d’ingénieurs de Lille. Pour ses études, son boulot ou juste pour le plaisir, il a aussi arpenté l’Europe dans tous les sens. « Hormis les états baltes et l’Islande. » Passons au collectif Gery Freemann. Là aussi, un condensé de l’Europe. Cinq auteurs principaux et quinze à vingt collaborateurs disséminés aux quatre coins du Vieux continent, communiquant tantôt en français, tantôt en anglais. Forcément, séparés par des centaines de kilomètres et les barrières linguistiques, le collectif n’a pas toujours la tâche facile. Mais à force de bonne volonté…

De Lille à la Baltique

Cette bonne volonté, justement. Un premier roman est sorti en mars 2008, un second vient d’être publié pile-poil un an plus tard (le troisième est annoncé au printemps 2010). En trame de fond,  l’Europe.

Façon polar. Pour toucher davantage les jeunes. L’intrigue de ce deuxième opus ? Huit jeunes appelés les Etoiles (un Franco-Marocain, un Polonais, un Allemand…) parcourent différents pays de Lille à la Baltique, sur la piste d’une entreprise pollueuse. Pour bien ficeler leur histoire, Joop Lensink et ses amis ont bossé avec des correspondants de différents pays. Histoire de dégoter ces renseignements qu’on ne trouve pas dans les guides touristiques. « Nous avons par exemple travaillé avec un correspondant de Katowice pour nous renseigner sur les habitudes des jeunes Polonais », confie Joop Lensink. Pour le moment, Révolutions dans l’air a été édité à 1 500 exemplaires (uniquement en français), mais la proximité du scrutin européen (le 7 juin, pour ceux qui auraient déjà oublié) devrait logiquement lui donner un coup de pouce.

Sur les ruines du référendum

Parler d’Europe aux jeunes, sans sombrer dans le discours politique, l’idée est forcément séduisante. Elle est née du fiasco du référendum sur la Constitution européenne, de tous ces clichés qu’on peut avoir sur les uns et les autres. De la méconnaissance aussi de nos voisins européens. « Qu’est ce qu’on connaît de la culture allemande hormis quelques grands auteurs et grands compositeurs ? », interroge Joop Lensink. On réfléchit, un seul auteur vient à coup sûr, Goethe. Forcément. A la rigueur, Thomas Mann et quelques philosophes en se creusant les méninges. Pas brillant. On doit bien avouer quelques lacunes.

Du désintérêt presque. L’Europe demeure souvent ce vaste appareil technocratique auquel, nous autres communs des mortels, avons bien du mal à comprendre quelque chose.

Gommer les différences

Dommage sans doute de réduire l’Europe aux seules institutions. Pour le collectif Gery Freemann, le Vieux continent représente bien davantage. Et bien au-delà des enjeux politiques. « Dès le départ, nous avons clairement dit que nous ne prenions pas de positionnement politique: ni de droite, ni de gauche, ni au centre. » L’ambition est ailleurs. Joop Lensink souhaite gommer les clichés. « On aimerait montrer que chaque ado quel que soit le pays est confronté à des problèmes identiques même si les systèmes scolaires sont différents, même s’ils ne parlent pas la même langue. » Montrer qu’un jeune Lillois n’est pas si différent d’un jeune Polonais ou d’un jeune Britannique, par exemple, pour les aider à se rapprocher.

« Enquêtes d’étoiles », mars 2008, éditions Ravet-Anceau.

« Révolutions dans l’air », mars 2009, éditions La Voix du Nord, 9,90 euros. Les droits d’auteur sont reversés à l’association afin de soutenir des projets de jeunes souhaitant voyager en Europe.

Le site des Amis de Gery Freemann

4 Commentaires

  1. Tiens, ça a l’air vachement intéressant…J’aimerais bien donner cette idée à mes cousins comme cadeaux, pour partager le rêve européen.

  2. je viens de decouvrir votre article avec plaisir. Voila une idée formidable, je souhaite longue vie à ce collectif et j’espere bien trouver leurs bouquins en librairie. A+, Erik

  3. où puis-je trouver ces ouvrages ?

  4. Ces ouvrages sont disponibles au Furet du Nord et à la Fnac. Possibilité également de commander ces deux livres chez les deux éditeurs Ravet anceau et Voix du Nord éditions

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.