Archives pour la catégorie

Petit théâtre de Martine Aubry

Par | 01H11 | 12 octobre 2017

Damien Castelain et Xavier Bertrand ne sont pas d’accord

Quand nos leaders ne se mettent pas d'accord...
...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 01H11 | 12 octobre 2017

Damien Castelain et Xavier Bertrand ne sont pas d’accord

Quand nos leaders ne se mettent pas d'accord...
...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 10H26 | 10 octobre 2017

Les Républicains : Darmanin joue le psychodrame

Gérald Darmanin le sait. Les partis répugnent à l'exclusion. En jouant l'incruste et en refusant de démissionner, il impose à la formation de la droite un brutal porte-à-faux. 
...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 10H26 | 10 octobre 2017

Les Républicains : Darmanin joue le psychodrame

Gérald Darmanin le sait. Les partis répugnent à l'exclusion. En jouant l'incruste et en refusant de démissionner, il impose à la formation de la droite un brutal porte-à-faux. 
...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 10H03 | 09 octobre 2017

Barbara Pompili (toujours ) contre le canal Seine-Nord, devenu une “religion”

La présidente de la commission développement durable à l'Assemblée nationale n'a pas
...
1 Commentaire | Lire cet article

Par | 10H03 | 09 octobre 2017

Barbara Pompili (toujours ) contre le canal Seine-Nord, devenu une “religion”

La présidente de la commission développement durable à l'Assemblée nationale n'a pas
...
1 Commentaire | Lire cet article

Par | 19H45 | 06 octobre 2017

Les Républicains : Daubresse soutient Wauquiez !

On ne se refait pas. Le nouveau sénateur Les Républicains du Nord
...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 19H45 | 06 octobre 2017

Les Républicains : Daubresse soutient Wauquiez !

On ne se refait pas. Le nouveau sénateur Les Républicains du Nord
...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 18H36 | 05 octobre 2017

Les pièges du canal Seine-Nord

Le canal Seine-Nord est à la croisée des chemins. La proposition du président des Hauts-de-France de régionaliser l’ouvrage bouscule les traditions. Puisque l’Etat ne peut tout faire, donnons la main à la région. De minimis non curat praetor, disaient les Romains, le chef ne s’occupe pas des détails. C’est le principe moderne de subsidiarité qu’invoque Xavier Bertrand, désormais à la barre. Oui mais le chef c’est Macron. Qui mène l’autre en péniche ? Radioscopie du dossier et choses non-dites pour creuser la question.  Lire cet article


...
1 Commentaire | Lire cet article

Par | 18H36 | 05 octobre 2017

Les pièges du canal Seine-Nord

Le canal Seine-Nord est à la croisée des chemins. La proposition du président des Hauts-de-France de régionaliser l’ouvrage bouscule les traditions. Puisque l’Etat ne peut tout faire, donnons la main à la région. De minimis non curat praetor, disaient les Romains, le chef ne s’occupe pas des détails. C’est le principe moderne de subsidiarité qu’invoque Xavier Bertrand, désormais à la barre. Oui mais le chef c’est Macron. Qui mène l’autre en péniche ? Radioscopie du dossier et choses non-dites pour creuser la question.  Lire cet article


...
1 Commentaire | Lire cet article

Par | 06H30 | 04 octobre 2017

Ca ne finira donc jamais !

Dix ans après. Jour pour jour. Parution un 4 octobre 2007 du Petit Théâtre de Pierre Mauroy aux Editions Lumières de Lille* lancées quelques mois auparavant par Frédéric Lepinay. Le moment était choisi. Pierre Mauroy, manitou de la communauté urbaine de Lille, faisait sa rentrée politique. Je faisais plus modestement – quoique…- mon entrée littéraire sous mon nom propre. Bon, j’arrête l’auto-congratulation. L’idée était assez simple. Autour de la personnalité solaire d’un Pierre Mauroy, cet astre dominant, décrire et expliquer les comportements de ses satellites dont l’orbite dépasse souvent leurs univers d’origine et qui se jouent de certains de nos préjugés trop prompts à cantonner et à confiner. Le casting d’aujourd’hui attendait alors ses rôles. Martine Aubry en régente impatiente, Marine Le Pen, Reine Margot bientôt de retour d’Ile-de-France, Xavier Bertrand, Scaramouche sur les tréteaux parisiens des ministères. Des itinéraires écrits dans le secret des âmes et taillés dans les rapports de forces à l’oeuvre dans les partis ou les coteries. L’Ancien Régime est dans toutes ces têtes que la Révolution n’a pas coupées.  Lire cet article


...
0 Commentaire | Lire cet article

Par | 06H30 | 04 octobre 2017

Ca ne finira donc jamais !

Dix ans après. Jour pour jour. Parution un 4 octobre 2007 du Petit Théâtre de Pierre Mauroy aux Editions Lumières de Lille* lancées quelques mois auparavant par Frédéric Lepinay. Le moment était choisi. Pierre Mauroy, manitou de la communauté urbaine de Lille, faisait sa rentrée politique. Je faisais plus modestement – quoique…- mon entrée littéraire sous mon nom propre. Bon, j’arrête l’auto-congratulation. L’idée était assez simple. Autour de la personnalité solaire d’un Pierre Mauroy, cet astre dominant, décrire et expliquer les comportements de ses satellites dont l’orbite dépasse souvent leurs univers d’origine et qui se jouent de certains de nos préjugés trop prompts à cantonner et à confiner. Le casting d’aujourd’hui attendait alors ses rôles. Martine Aubry en régente impatiente, Marine Le Pen, Reine Margot bientôt de retour d’Ile-de-France, Xavier Bertrand, Scaramouche sur les tréteaux parisiens des ministères. Des itinéraires écrits dans le secret des âmes et taillés dans les rapports de forces à l’oeuvre dans les partis ou les coteries. L’Ancien Régime est dans toutes ces têtes que la Révolution n’a pas coupées.  Lire cet article


...
0 Commentaire | Lire cet article