L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

POINTS DE VUE

Migrants à Calais : les autorités dérapent-elles ? 

Réalités Par | 07 janvier 2022

Ce n’était pas les fêtes de fin d’année pour tout le monde. « Les autorités dérapent« , écrit Jean-Claude Lenoir, le président de l’association Salam, le 2 janvier. « Avec un goût de règlement de compte, les autorités ont encore démantelé le même campement de Marck. Harcèlement , violence, humiliation… et désormais esprit revanchard ! »

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

Retour sur les faits. Le jeudi 30 décembre, le démantèlement d’un campement sur la zone de la Turquerie, a eu  pour conséquence de violents affrontements, qui ont fait une quinzaine de blessés dans les rangs des forces de l’ordre (gendarmes et CRS) et conduit trois migrants à l’hôpital. Le syndicat de police UNSA, a relayé lui, sur Twitter, que « face à la violences des migrants lors de ces opérations, l’utilisation de tous nos moyens de défense est plus que nécessaire : nos collègues sont bien victimes de ces violences !« .

Trois jours plus tard, dimanche 2 février en début d’après-midi, une nouvelle opération a été menée, pour terminer l’évacuation prévue jeudi et procéder à d’éventuelles interpellations, selon le selon le procureur adjoint de Boulogne-sur-Mer, Patrick Leleu. Un migrant a été placé en garde à vue.

Présente sur place, Emma du réseau inter-associatif Human Rights Observers (HRO) a dénoncé auprès de France Info une expulsion « vraiment violente », constatant une annonce sans interprète, un très grand nombre de policiers et gendarmes, des gaz lacrymogènes utilisés « pour rien » et des migrants « coursés pour qu’ils ne puissent pas prendre leurs affaires ». Estimant que cette nouvelle opération constitue des « représailles pour ce qu’il s’est passé jeudi », elle en a conclu que c’est « un déplacement forcé, sans proposition d’hébergement ».

« A l’approche de la prochaine présidentielle, les partis extrémistes se frottent les mains de tels coups de pouce des autorités« , conclut le président de l’association Salam Nord-Pas-de-Calais. Mercredi 5 janvier, la préfecture du Pas-de-Calais a tenu à rappeler via un communiqué qu’un « important dispositif humanitaire » est mis en place depuis 2017 à Calais, avec des dispositifs « alimentaire, sanitaire, hébergements, maraudes, gestion des déchets « de plus de 22 millions d’euros, financés exclusivement par l’État. Louis Le Franc, préfet du Pas-de-Calais  « que tous les migrants qui le souhaitent peuvent être mis à l’abri, sans condition, au sein des centres d’accueil et d’orientation dans le Pas-de-Calais et en région Hauts-de-France. » Depuis 2017, 15 379 personnes ont été mises à l’abri dans ce cadre (chiffre officiel arrêté au 31 décembre 2021). En 2021, la préfecture a comptabilisé 9 779 places d’hébergement (98% dans les Hauts-de-France) qui ont été proposées et 6 950 volontaires hébergés soit 71% des capacités proposées.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus