L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Lumière !

Les Transphotographiques retrouvent le déclic

DailyUne Par | 24 septembre 2021

Le festival des Transphotographiques fête ses vingt ans. Un anniversaire en forme de renaissance après tentative d’élimination. Après douze mois de gestation, le grand rendez-vous des amoureux de la photo rallume la lumière. Transphotographiques saison 2.

Pour son travail photographique dans le centre de soins palliatifs de l’hôpital de Calais, avec le cheval Peyo,  Jérémy Lemplin a reçu le Visa d’Or au festival du Photojournalisme de Perpignan. Il est exposé aux Transphotographiques. Photo : Jérémy Lempin.

« J’avais vingt ans, je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie ». Alors qu’il effectue les ultimes accrochages, Olivier Spillebout doit ressasser la phrase de Paul Nizan. Le directeur de la Maison de la photographie installe en un lieu improbable les XXèmes Transphotographiques. Le festival débute ce samedi et prend place au premier étage de la galerie des Tanneurs, au cœur de Lille, dans les anciens locaux de la FNAC. Libéré des ordinateurs, des smartphones et des écrans de télévision, les volumes ont été redéfinis. Ils se prêtent fort bien à la tenue d’une exposition. « Une opportunité » confie Olivier Spillebout. La société des grands magasins a prêté gracieusement ses murs. « Les XXèmes Transphotographiques se sont montées à coup de débrouille et de motivation » . Cette année la manifestation n’accueille pas de stars de l’objectif mais elle fait la part belle aux photographes des Hauts-de-France et récompense en premier lieu Jeremy Lemplin, photographe originaire du Pas-de-Calais, pour son travail exceptionnel intitulé ,« docteur Peyo et Mister Hassen », réalisé au centre hospitalier de Calais. Démonstration de la qualité et de l’exigence de ces Transphotographiques, Jeremy Lemplin a reçu le Visa D’or au festival du Photojournalisme de Perpignan.

Ce travail de découverte rend d’autant plus incompréhensible et invraisemblable le sort réservé à cet évènement, un des plus importants en France, en matière d’art de la photo.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus