L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

DISPARITION

Les mots de Maître Mô

DailyUne Par | 22 février 2021

L’avocat nordiste Jean-Yves Moyart est décédé à 53 ans. Bien connu du barreau lillois et au-delà, il avait aussi créé un blog très suivi sur la justice ordinaire sous le nom de Maître Mô. En septembre 2010, il nous avait accordé une longue interview sur son métier d’avocat, allant de son niveau de vie à ses doutes et certitudes en passant par l’évolution des affaires judiciaires. Nous la rediffusons ci-dessous. A la fin, retrouvez également l’article que nous avions consacré quelques mois plus tôt à son blog, créé quelques années auparavant.

Interview diffusée en septembre 2010

« Des monstres, il y en a peu »

Avocat pénaliste dans une grande ville de province. Allez, on vous fait le portrait robot : frimeur, beau parleur, plein aux as et surtout sans morale pour pouvoir défendre des assassins et des violeurs d’enfants. Logique. Dans la catégorie, on a trouvé Jean-Yves Moyart, un quadra du barreau lillois. Reconnu, estimé, mais pas non plus une star à la Dupond-Moretti ou Berton. On lui a donc demandé ce qu’il pensait de tout ces préjugés. Et de son métier en général. Interview (retrouvez également à la fin de l’interview sa réaction sur la récidive, revenue sur le devant de la scène avec le meurtre de la joggeuse marcquoise).

DailyNord : En 2009-2010, on a beaucoup parlé de récession économique. Pas chez les avocats quand même ?
Jean-Yves Moyart : Si, si, c’est vrai. On a moins d’affaires. Plus de gens qui hésitent à faire des procès. D’autres qui ont un peu moins de sous pour payer. Phénomène assez nouveau, on échelonne quelques paiements. 5 x 100 euros au lieu de 500 euros d’un coup…

DailyNord : Sans frais ?
Jean-Yves Moyart : Chez moi, oui ! Vraiment, il y a moins d’argent. Un dossier moyen, ça coûte 2 500 euros, du coup des gens hésitent. Et de l’autre côté, on a les banques qui durcissent le ton. Si j’ose dire, on est un peu entre le marteau et l’enclume. Et en plus, on doit encore rajouter la TVA à 19,6%. Oui, il paraît que les avocats sont des produits de luxe. Allez expliquer ça au client…”

5 À 6 000 EUROS PAR MOIS

DailyNord : Mais même avec la crise, avocat avec votre renommée à Lille, c’est plutôt grosse berline, maison dans banlieue cossue, salaire de rêve ?

Jean-Yves Moyart : Il y a eu une époque où j’ai bien gagné ma vie et où je me suis acheté ces choses-là ! Pendant les 10-12 premières années – c’est le temps qu’il faut pour se faire sa micro-réputation -, les affaires marchent bien, oui, j’ai très bien gagné ma vie. Maintenant, ça régresse. On subit comme tout le monde la baisse du pouvoir d’achat. Puis, en plus, avec l’expérience, on choisit un peu plus ses dossiers. Les revenus se « normalisent ». Mais je gagne bien ma vie : 5 à 6 000 euros par mois en général.

DailyNord : Pour combien d’heures de boulot ?

Jean-Yves Moyart : De 7h à 20h, tous les jours. Et maintenant, je ne fais plus les weeks-ends. Mais c’est normal, je suis arrivé à un stade où j’ai moins besoin d’aller chercher les clients. Ce qui n’empêche pas de faire attention : je compare notre profession à l’escalator. Si tu t’arrêtes, tu descends. Dans notre métier, c’est pareil, je ne peux pas me le permettre.

DailyNord : Avocat, c’est une vocation ?

Jean-Yves Moyart : Oui. Je voulais défendre la veuve et l’orpheline. J’avais également l’amour du verbe. Je voulais défendre la victime éplorée. Mais aussi le monstre abandonné de tous. Quant à mes débuts, c’était boulot tous les jours, même les week-ends. Je crois que pendant deux ans, je n’ai pris ni week-ends, ni vacances, je ne devais même pas savoir ce que je gagnais. Ça fait peut-être un peu vieux con, mais les temps changent : maintenant, les jeunes avocats pensent aussi à passer du bon temps en gagnant bien leur vie… Mais ce n’est pas criticable en soi, c’est juste un constat.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus