L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Et Toc !

Guerre froide entre Lille et Roubaix : droit de réponse de Martine Aubry

Textos Par | 11 février 2021

Suite à la publication hier mercredi de notre article “Entre Roubaix et Lille, la guerre froide couve sous les braises”, Martine Aubry, maire de Lille, nous a adressé le droit de réponse suivant :

“Monsieur le Directeur de la publication,

Conformément à l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse et à l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, et à la suite de la parution, mercredi 10 février en début d’après-midi, de l’article intitulé « Entre Roubaix et Lille, la guerre froide couve sous les braises » (https://dailynord.fr/2021/02/entre-roubaix-et-lille-la-guerre-froide-couve-sous-les-braises), je vous remercie, pour la bonne information de votre lectorat, de porter les éléments suivants à sa connaissance dans les meilleurs délais et de leur assurer la visibilité nécessaire sur le site internet dailynord.fr.

Vous indiquez dans cet article « Selon elle [Martine Aubry], l’irruption d’une nouvelle majorité à Roubaix en 2014, emmenée par Guillaume Delbar, à l’époque UMP, a gêné l’essor du volet lillois du projet du Faubourg des Modes (…) ».

Lors du dernier Conseil municipal de Lille, Audrey Linkenheld, Première adjointe – et non moi-même, comme l’article l’indique par erreur ! – a retracé l’historique du projet Maisons de Mode. Elle a rendu compte très objectivement de la volonté clairement énoncée, dès la campagne municipale de 2014, par le candidat Guillaume Delbar de « regrouper à Roubaix » les Maisons de Mode. D’ailleurs, à titre d’exemple, dans une interview publiée par dailynord le 15/10/13, il indiquait ainsi précisément : « Pour les Maisons de Mode, la Ville aurait dû se battre pour les regrouper à Roubaix, et non les éclater avec Lille ». Il ne s’agit donc pas de notre interprétation. Dès lors, après son élection et sa nomination en tant que Vice-Président à la MEL en charge de l’innovation, Monsieur Delbar n’a eu de cesse de poursuivre ses intentions d’orienter les activités de Maisons de Mode vers Roubaix. Voilà précisément ce que nous avons dit, sans d’ailleurs, en aucun cas, remettre en cause la légitimité de Roubaix, pôle historique de l’industrie textile, aujourd’hui encore terreau d’entreprises textiles, où sont présentes de grandes écoles comme l’ENSAIT, l’ESAAT ou ESMOD.

Cet article me prête de plus des propos invraisemblables, sans, en outre, en mentionner la source (et pour cause !), au sujet de la capacité de Roubaix à devenir capitale culturelle. Ces propos sont mensongers et à l’opposé de ce que je pense et dis. Questionnez les acteurs culturels de Roubaix ! Ils vous diront, eux, combien j’apprécie la dynamique culturelle de Roubaix. Je suis notamment admirative de l’excellence du Musée de La Piscine et de son conservateur, des projets de la Condition publique, de l’Ecole du Ballet du Nord ou encore du formidable travail que mène l’Oiseau Mouche avec les personnes en situation de handicap. J’apprécie nombre d’artistes roubaisiens, comme les précurseurs de Chez Rita, ou bien sur Art Point M avec qui nous travaillons beaucoup à Lille.

Et comment ne pas citer le formidable patrimoine roubaisien !

Quant à la phrase « les trompe l’œil peints sur les friches industrielles ne trompent personne … », elle est aussi proprement scandaleuse ! Comme chacun sait, nous développons à Lille comme à Roubaix, les fresques murales et j’ai d’ailleurs mis en place le Flow – Centre Eurorégional des Cultures Urbaines – ainsi que la biennale d’Art mural pour mettre en valeur cette forme d’art et de culture.

Mais peut-être que le journaliste, lui, la méprise ?!

Pour résumer, je suis étonnée que Roubaix n’ait pas été retenue dans la short-list de la Capitale française de la culture, comme j’en ai fait part au Directeur Régional des Affaires Culturelles, en début de semaine.

On est loin des propos de dailynord, dont nous sommes habitués en ce qui concerne Lille. Mais je ne pouvais pas laisser passer de telles contre–vérités s’agissant de Roubaix !

Dans l’attente de la publication, que j’espère complète, de mon droit de réponse, Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur de la publication, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.”

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Marc a eu un droit de réponse de Martine Aubry. Il peut mourir tranquille 😉

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus