L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Dénominateur commun unique

Régionales : Gauche éparpillée recherche sauveur compatible avec tous ses partis

Réflexions Par | 06 octobre 2020

Seul, on disparait sous les 10 %. Ensemble on peut passer le cap, mais avec qui ? Et derrière qui ? Front républicain anti-RN ou Tous sauf Bertrand ? Et les autres élections  ? Autant de questions ô combien existentielles pour la gauche régionale. 

Ce logo fait rêver quelques candidats à gauche. Photo : DailyNord.

Peut-on être plus éparpillé  ? C’est la rançon de l’histoire politique régionale récente. Défaites en cascade aux deux dernières municipales, à la Métropole européenne de Lille, à Roubaix, Tourcoing,…et naturellement aux conseils départemental du Nord et régional (Nord-Pas de Calais et Picardie), Le ressac s’est accéléré avec le forfait de Hollande et cette présidentielle calamiteuse et un candidat – Benoit Hamon – à 6 %, marqueur impitoyable de la division à gauche.  Montée en puissance de la France Insoumise, et – une vraie mauvaise surprise – confirmation de la progression du vote écologiste qui surfe sur la vague du réchauffement climatique, deux forces qui revendiquent le leadership. Même à Lille, capitale du socialisme municipal, le hasard des urnes n’a pas souri et reste en suspens. Les bastions douaisien et de l’ex-bassin minier – Lens et Liévin – peinent à masquer la rétraction du vote de gauche et son incapacité grandissante à faire basculer un scrutin. Il y a encore quelques années, l’unité à gauche, ripolinée rassemblée ou plurielle,…fonctionnait et les seconds tours sauvaient l’honneur. Mais depuis le forfait obligé de Pierre de Saintignon aux régionales de 2015, relégué en numéro 3 derrière Marine Le Pen et Xavier Bertrand, le doute s’est installé. Sociologiquement, la région est à gauche. Politiquement…le vote Rassemblement national et La France Insoumise ont siphonné beaucoup de positions historiques d’un mouvement qui a fait les grandes heures du socialisme et du communisme et dont les expressions locales (Dunkerque, Roubaix, Tourcoing, Hénin-Beaumont) ont brutalement dévissé et avec elles, leurs héritages.

Qui est le pivot  ? Ou qui peut rassembler ?

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture