L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

FIN DE CARRIÈRE

Municipales à Béthune : le dernier coup de bluff de Jacques Mellick

Réflexions Par | 22 juin 2020

Avec la crise sanitaire, cette disparition est presque passée inaperçue. À 78 ans, l’ancien député-maire Jacques Mellick n’est plus un élu béthunois. La fin d’une époque.  Il aura pourtant manoeuvré jusqu’aux ultimes heures de la campagne. Dans sa chute, l’ex-maire le plus rapide de France a entraîné toute la gauche béthunoise. 

Jacques Mellick en septembre dernier lors d’un conseil municipal à Béthune. Capture d’écran Ville de Béthune YouTube.

Mardi 24 septembre 2019, peu après 21 heures. Dans les dernières minutes du conseil municipal, le premier adjoint Pierre-Emmanuel Gibson riposte face aux propos de Jacques Mellick, assis dans les rangs de l’opposition. “Vous tombez bien bas pour une fin de carrière.” Huit mois plus tard, la “fin de carrière” prophétisée par le Républicain s’est convertie dans les urnes. Quatrième sur la liste de Nathalie Delbart (qui n’envoie qu’un seul élu dans les rangs du conseil municipal, voir encadré), l’ancien maire socialiste (1977-1996, 2002-2008) ne siège plus au conseil municipal de la ville qu’il a façonnée. Une première depuis la décennie 1970, si l’on fait grâce de ses années d’inéligibilité liée à la très médiatique affaire OM/VA. Sa sortie de scène, il la signe d’un baiser de la mort à la gauche béthunoise. Nombreuses sont les langues qui tiennent le septuagénaire pour responsable de l’échec de l’opposition aux municipales.

L’ombre d’un doute

Je n’ai pas trouvé le bulletin de Jacques Mellick.” Voilà ce que l’on a pu entendre de la bouche d’une Béthunoise dans un bureau de vote lors du premier tour, le 15 mars. Pourtant, l’ancien maire emblématique de Béthune ne s’est pas présenté officiellement comme tête de liste. Même si le doute a longtemps plané au-dessus du beffroi.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture