L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie Par | 14H32 | 06 avril 2020

La Maison de la Poésie des Hauts-de-France, une voix vive ouverte sur le monde

Depuis plus de trente ans, elle œuvre à Beuvry, dans une vraie maison nichée au creux des arbres. Poésie d’ici, poésie d’ailleurs : par ses actions sur le territoire, mais aussi par ses ponts jetés vers l’étranger, la Maison de la Poésie des Hauts-de-France n’a jamais été aussi jeune.

La Maison de la Poésie des Hauts-de-France, à Beuvry.
© maisondelapoésiehdf

Une Maison de la Poésie ? Qui plus est à Beuvry, au fin fond d’un bois, à la lisière du bassin minier et de la campagne, loin des capitales administratives que sont Lille ou Amiens ? Née en 1988, l’association, pourtant, s’est enracinée en Artois, rayonne sur l’ensemble de la région, et dialogue avec les écritures d’ailleurs, en Europe, au Mexique, en Chine ou en Afrique.

Le 3 octobre 1996 : la date résonne comme un coup de tonnerre. Ce jour-là, Wislawa Szymborska obtient le prix Nobel de Littérature. La Maison de la Poésie est la seule en France qui a traduit un recueil de la poétesse polonaise : Dans le fleuve d’Héraclite. Mais les éditions Fayard achètent l’ensemble des droits. L’ouvrage est interdit de diffusion. La situation ubuesque se dénoue vingt ans plus tard grâce à Henri Dudzinski, consul de Pologne : la fondation Szymborska autorise la diffusion du recueil devenu, désormais, un phare parmi les 36 ouvrages de la collection européenne de la Maison de la Poésie des Hauts-de-France. Une rareté pour les bibliophiles ! Une Maison de la Poésie ? De prime abord, cela peut apparaître comme un OVNI dans le paysage littéraire. « C’est
compliqué la poésie. La Maison porte un objet symbolique difficile à manier. » Avec l’association Colères du présent, François Annycke le président du Réseau des événementiels littéraires multiplie, pourtant, les actions avec la Maison de la Poésie. « J’ai la sensation qu’elle réussit ce pari d’une poésie à hauteur d’homme, décomplexée, débarrassée de tous ses oripeaux, sans pour autant tomber dans la facilité. »
Pour François Annycke, la grande force de la Maison de la Poésie est sa capacité à s’engager sur le terrain. « Nous travaillons souvent ensemble, comme lors de l’invitation lancée à Jacques Darras et à Jacques Bonnaffé pour le Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale. Pour la prochaine édition, nous travaillons sur la ville, territoire d’utopie. Avec une friterie, une laverie automatique, où la poésie aurait toute sa place. La Maison de la Poésie sait faire… »

Le terrain : le maître-mot de la directrice Véronique Trinel. Avec l’opération « Poésie en pointillé » au printemps et à l’été dernier, le poème est parti en voyage de village en village, en compagnie des éditeurs des Hauts-de-France, partout dans la région, dans les bibliothèques et les écoles rurales, ou à bord de la caravane Ornicar. Un périple qui a mené auteurs et éditeurs à Boeschepe, Ennetières-en-Weppes, Auxi-le-Château, Vaucelles, Wailly-Beaucamp, Faumont, Escoeuilles, Mers-les-Bains… jusqu’à Ault-Onival.

La Maison de la Poésie, forte de ses 150 adhérents, c’est encore 347 heures d’interventions et d’ateliers d’écriture par an auprès de tous les publics, la diffusion de spectacles, d’expositions, des temps forts comme le Printemps des poètes, la journée Poésie sur l’herbe qui réunit enfants et parents autour d’un poète, ou le Festival de poésie au domaine de Bellenville à Beuvry. « Notre collection de poésie européenne est une ouverture aux écritures d’ailleurs, mais le projet principal de l’association n’est pas l’édition. C’est la médiation, en accompagnant et en fédérant toutes les actions sur le terrain qui permettent de découvrir et de mettre en valeur la poésie », souligne Véronique Trinel. Le mot « poésie » souvent fait peur… Au travers de ses intervenants, à l’image d’Arlette Chaumorcel, présidente d’honneur et parmi les membres fondateurs de l’association, la poésie descend de sa tour d’ivoire. Dédramatisée, partagée, elle permet de prendre confiance face à ces mots qui paraissent si souvent étrangers. « Nous avons un rôle important à jouer dans la lutte contre l’illettrisme », insiste Véronique Trinel.

Au fil des années et de ses actions, la Maison de la Poésie a accumulé les rencontres avec de grands noms comme Guillevic, Pierre Seghers, Luc Bérimont, Jacques Charpentreau, Carl Norac, Jean Orizet, Pierre Béarn, Georges Emmanuel et Sylvestre Clancier, Vénus Khoury-Ghata, Colette Nys-Mazure… Tant d’autres. Des correspondances sont nées. Le conservatoire de la Maison de la Poésie garde précieusement des centaines de lettres échangées pendant plus de vingt ans, signées Andrée Chedid, Jean L’Anselme ou Gaston Criel. Plus de 750 ouvrages dédicacés de poètes contemporains, 6 000 ouvrages au total, sont disponibles (et consultables) en bibliothèque. « Mais le plus intéressant reste à venir… », lance Véronique Trinel qui trimballe toujours plein d’idées dans sa musette. Les projets ne manquent pas. Premier grand rendez-vous : le festival de poésie qui se déroule les 16 et 17 mai prochains. L’Afrique est au programme avec des spectacles et des rencontres, et surtout la sortie d’une anthologie France–Afrique réunissant des auteurs du Congo, du Cameroun, du Gabon, de la République démocratique du Congo, de la République centreafricaine, de la Guinée équatoriale et du Tchad. Autres passerelles jetées de par le monde : le partenariat avec l’auteur camerounais Daouda Mbouobouo, qui devrait aboutir à la création d’une Maison de la Poésie au Cameroun, ou ce travail réalisé par les collégiens de Saint-Venant autour de l’artiste mexicaine Ana Lilian Lobato Rodriguez.

Entre les poètes d’ici et d’ailleurs, la Maison de la Poésie des Hauts-de-France est ouverte à tous. Dans un cadre bucolique, le lieu, qui appartient à la Région, est magique. « La Maison de la Poésie ne peut pas être celle de quelques poètes, indique la directrice Véronique Trinel. Elle appartient à tous. Les poètes doivent se l’approprier. Ce n’est pas un lieu fermé. C’est une vraie maison où tout le monde peut venir lire, écrire, méditer. C’est un lieu d’accueil. »

Accueil, convivialité, fraternité : ce pourrait être la devise de la Maison de la Poésie des Hauts-de-France. Des mots qui collent à merveille à ce qu’est la région, à ce que sont ses habitants, au plus profond.
Comme l’écrit Pierre Dhainaut, à propos de la Maison de Beuvry : « Qu’est-ce qu’une Maison de la Poésie, sinon le lieu de l’accueil et du partage ? Elle est la maison des voix qui se régénèrent à travers les siècles et les langues, des voix vivantes, des voix qui n’ont jamais fini de nous élargir. »

Hervé LEROY

Maison de la Poésie des Hauts-de-France
Domaine de Bellenville, 37 rue François Galvaire – 62660 Beuvry
Tél : 03 21 65 50 28
Courriel : mapoesie.npdc@wanadoo.fr
www.maisondelapoesiehdf.fr

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture

Bienvenue sur la page Les livres avec Eulalie, hébergée par DailyNord.

L'AR2L est une agence de coopération interprofessionnelle dédiée à la filière du livre, à la valorisation et au soutien à la création littéraire, ainsi qu'à la production éditoriale, à l'échelle régionale, nationale et internationale, dans la région Hauts-de-France. Plus d'infos sur Eulalie.fr, ar2l-hdf.fr , la page Facebook , le compte Twitter @ar2l

La page d'accueil des Livres avec Eulalie

A lire sur DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du petit dico décalé du Nord - Pas-De-Calais

Le long de nos frontières disparues

Retrouvez le très très grand format de DailyNord

Commémorations de 14-18 : en fait-on trop ?

14-18 SE CONJUGUE À TOUTES LES SAUCES CES TEMPS-CI. RETROUVEZ NOTRE ENQUÊTE.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord