L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie Par | 14H21 | 16 avril 2020

La librairie Meura défend la pluralité des idées

Gérante de la librairie lilloise Meura depuis dix ans, Lilya Aït Menguellet défend toujours avec passion les ouvrages de sciences humaines, mais aussi les livres universitaires et la littérature générale. Son crédo : revaloriser le débat et promouvoir la pluralité des idées.

 

Lilya Aït Menguellet, gérante de la librairie Meura (Lille)
© Élodie Soury-Lavergne

À la tête de la librairie Meura depuis 2009, Lilya Aït Menguellet reconnaît volontiers que ce métier n’était pas une vocation. « Pourtant, j’ai toujours été une grande lectrice et j’ai côtoyé de nombreux libraires, tous formidables… J’ai même travaillé au rayon livres de la Fnac afin de financer mes études, ce qui m’a permis de voir l’envers du décor. Mais devenir libraire, je n’y ai jamais vraiment pensé », s’amuse celle qui se destinait à être juriste. C’est d’ailleurs lors de sa thèse de droit que la jeune femme trouve sa véritable voie. « Dans le magazine Sortir, j’ai appris que M. Meura cédait sa librairie », se souvient-elle. À l’époque, Lilya Aït Menguellet compte parmi les clientes de cet établissement, qu’elle apprécie pour sa spécialisation universitaire et surtout en sciences humaines. « Je suis devenue libraire pour les sciences humaines : nous avons tous besoin de lire ce genre d’ouvrages, afin de revaloriser la discussion, le débat », lance-t-elle avec conviction. Car l’ADN de cette librairie, qu’elle tient avec deux salariés à temps partiel, c’est « d’être un lieu qui promeut la liberté d’expression et la pluralité des idées ».

Une passion intacte

Dix ans plus tard, Lilya Aït Menguellet n’a rien perdu de la flamme qui l’animait à ses débuts. Avec un large sourire accroché aux lèvres et le regard qui pétille, elle peut parler durant des heures de sa passion. Sa librairie, qui s’étale sur 60 m², affiche un fonds de 6 500 titres : « Nous l’avons pas mal réduit il y a trois ans, à l’occasion de grands travaux, et il se trouve que c’est la bonne taille. » Pour rénover et agrandir sa boutique, la libraire a investi près de 50 000 euros, dont 9 000 euros récoltés auprès de particuliers sur la plateforme de financement participatif Ulule. « La librairie est plus confortable et l’espace gagné nous permet de mieux mettre en avant les livres », souligne-t-elle.

En dix ans, Lilya Aït Menguellet a aussi fait évoluer le fonds « qui comporte désormais moins d’ouvrages universitaires, puisque la demande est en baisse, et davantage de titres en sciences humaines ». Un quart du fonds se compose également de livres de littérature générale, française ou étrangère. « Les clients ne poussent pas la porte de la librairie pour ça, mais ils repartent souvent avec un roman », explique-t-elle. Ces livres de littérature générale sont choisis au coup de cœur, ou selon les affinités avec un auteur ou une maison d’édition. « Nous avons peu d’auteurs anglo-saxons, car ils occupent déjà le devant de la scène, mais plutôt de la littérature du Maghreb, d’Afrique, d’Italie ou d’Europe centrale… », commente-t-elle. Parmi ses coups de cœur dans la famille des essais figure Les délices du feu, d’Olivier Jandot, qui revient sur la perception du froid et du chaud à l’époque moderne, en comparant nos expériences avec celles des hivers des siècles passés. En littérature générale, la libraire évoque notamment Le Nuage et la valse, de Ferdinand Peroutka, chez la maison d’édition lilloise La Contre Allée, qui décrit l’occupation allemande de la Tchécoslovaquie durant la Seconde Guerre mondiale. Enfin, grâce à Emmanuel Vacher, l’un de ses collaborateurs, la librairie Meura propose aussi quelques bandes dessinées, « avec l’idée qu’on peut faire des essais sous différentes formes », note la libraire.

Des ateliers d’écriture et de lecture

La librairie Meura n’étant pas située dans une rue très passante, sa clientèle compte peu de badauds. Elle attire plutôt les étudiants, les enseignants-chercheurs, les habitants du quartier et quelques étrangers, dont de nombreux belges. Pour élargir cette clientèle d’habitués, Lilya Aït Menguellet n’hésite pas à mettre en place diverses animations, depuis la classique rencontre avec un auteur jusqu’à l’atelier d’écriture revisité, en passant par les ateliers de lecture en arpentage. La libraire a ainsi lancé en 2019 un atelier d’écriture d’un genre particulier, qui met l’accent sur  l’analyse du processus d’écriture. « Les participants rédigent leur texte avant l’atelier, qui est animé par un écrivain. Le jour J, ils lisent ce qu’ils ont écrit, en discutent et parlent littérature : cela peut prendre la forme de conseils de lecture ou de l’étude du rapport des écrivains à l’écriture, etc. L’objectif est de montrer que l’écriture n’est pas une question de talent ou d’inspiration, mais de travail », souligne-t-elle. Cet atelier, qui revient à 190 euros pour 9 heures, est ouvert à 12 participants maximum. « Nous avons des personnes de 23 ans à 63 ans, avec des profils variés : professeur de lettres, informaticien, haut fonctionnaire, juriste, enseignant-chercheur, etc. », constate la libraire.

Cette année, la librairie Meura compte également lancer des ateliers de lecture en arpentage. Une méthode de lecture collective d’un ouvrage, qui consiste à le découper en autant de parties qu’il y a de participants. Chacun se voit attribuer une partie à lire, qu’il restitue lors de l’atelier. Le tout est suivi d’une discussion sur l’ouvrage. « L’intérêt c’est de ne pas être seul face à un livre et ainsi, d’entrer dans des ouvrages que l’on n’aurait pas osé lire autrement. Quitte à ce que les participants relisent ensuite l’ouvrage seuls, avec cette première clé d’entrée », explique-t-elle.

« Si toute cette aventure était à refaire, je ne changerais rien, lance la libraire, mais ce qu’il faut, pour continuer, c’est grossir. » La librairie Meura réalise un peu moins de 200 000 euros de chiffre d’affaires : « Cette taille, ce n’est plus possible. Cela impose au libraire d’être gestionnaire à plein temps. » Lilya Aït Menguellet aimerait donc approcher les 300 000 euros de chiffre d’affaires, une taille critique qui lui permettrait d’augmenter le temps de travail de ses deux salariés actuels et donc de se consacrer à son métier. Pour y parvenir, la libraire n’est pas à court d’idées : elle songe à une ouverture du fonds vers davantage d’ouvrages grand public, à créer un rayon sciences humaines jeunesse, à développer un rayon art, à prospecter un peu plus en direction des marchés publics et collectivités, etc.

Élodie SOURY-LAVERGNE

Librairie Meura
25 rue de Valmy, 59000 Lille
www.librairiemeura.com

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture

Bienvenue sur la page Les livres avec Eulalie, hébergée par DailyNord.

L'AR2L est une agence de coopération interprofessionnelle dédiée à la filière du livre, à la valorisation et au soutien à la création littéraire, ainsi qu'à la production éditoriale, à l'échelle régionale, nationale et internationale, dans la région Hauts-de-France. Plus d'infos sur Eulalie.fr, ar2l-hdf.fr , la page Facebook , le compte Twitter @ar2l

La page d'accueil des Livres avec Eulalie

A lire sur DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du petit dico décalé du Nord - Pas-De-Calais

Le long de nos frontières disparues

Retrouvez le très très grand format de DailyNord

Commémorations de 14-18 : en fait-on trop ?

14-18 SE CONJUGUE À TOUTES LES SAUCES CES TEMPS-CI. RETROUVEZ NOTRE ENQUÊTE.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord