L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Portfolio

Ambiances photographiques au fil de la rue Gambetta, à Lille

Réalités Par | 30 mars 2020

« C’est quoi le titre de votre article ? Si vous ne savez pas, je vais vous le donner ! La France des oubliés ! Ou la France qui bosse et qui souffre ! » Rue Gambetta, à Lille, ce boucher ne décolère pas. A l’extérieur de sa boutique, il règne un silence inhabituel. Les larges trottoirs de l’axe qui relie la place de la République au quartier de Wazemmes sont quasi déserts. Depuis sa vitrine, la boulangère regarde défiler chacun des rares passants. Les commerces de bouche, supérettes et tabacs laissent entrer les clients au compte-gouttes. Comme partout en France, les grilles des magasins “non essentiels” sont baissées.  Comment survivront-ils au coronavirus ? Avant l’épidémie déjà, plusieurs locaux commerciaux demeuraient vacants dans la rue. Plus loin, un marcheur nordique n’arrête pas ses bâtons lorsqu’on l’interpelle. Les SDF, assis devant les supermarchés, hèlent sans trop y croire les consommateurs pressés. Seule la place du marché s’anime quelque peu, bien que celui-ci soit fermé (à l’exception des halles, ouvertes en « drive piéton »)*. Les badauds s’y saluent, à bonne distance, savourent le plaisir d’une discussion spontanée.

A l’heure du confinement mondial, reportage à petite échelle au fil des 1300 mètres d’une rue emblématique de Lille.

Texte et photos : Edouard Bride

Numéro 41

Au Rallye, la partie café est évidemment fermée depuis le dimanche 15 mars. Le tabac n’est plus ouvert que jusque 13h, car l’après-midi, “il n’y a plus que les joggers dans la rue”.

Numéros 75-77

La rue Gambetta compte plusieurs supérettes et supermarchés. Aux caisses, on respecte les distances de sécurité. Ce caissier, lui, n’a qu’un masque pour protection.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

    Réagir à cet article

    La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

    POLITIQUE

    EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

    INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

    Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

    Les Livres avec Eulalie

    AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture