L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie Par | 15H07 | 26 décembre 2019

Avec l’application Bibliomobi, les transports littéraires de la MEL

Au catalogue : ouvrages classiques, libres de droits, mais surtout de nombreux textes inédits des auteurs de la région. Plus de 300 contenus sur votre smartphone ! Grâce à l’application gratuite Bibliomobi de la Métropole européenne de Lille, il est possible de lire partout, tout le temps. Une lecture singulière… Pour une autre écriture ?

« Pouët, Pouët… V’là les cacahouètes ! » Pour connaître la suite, rendez-vous sur smartphone ou sur tablette entre deux métros, deux bus, sur le quai d’une gare, à la sortie du lycée ou du bureau. « Pouët, Pouët… », lance un drôle de perroquet. Signée Mig et Jean-Michel Darlot, la bande dessinée Parrot est inédite. Elle a fait l’objet d’une commande spécifique pour le plaisir des lecteurs de Bibliomobi.
Quelques secondes suffisent. C’est simple. Direct. Facile d’accès. Bibliomobi, c’est la bibliothèque mobile de la MEL, Métropole européenne de Lille.

Il suffit de télécharger l’application gratuite pour que s’ouvre une immense bibliothèque. Au menu : de la BD, de la littérature, de la poésie, des nouveautés, des exclusivités, de la jeunesse, des découvertes… Et des classiques. Oui, on peut se balader dans la rue ou prendre les transports en commun avec Victor Hugo, Edgar Allan Poe, Cervantès ou Alphonse Daudet. La classe !« Sur Bibliomobi, il y a plus de 300 contenus différents, souligne Yasmine Guilloteau, chargée de mission Livre et Lecture publique à la MEL. Quand le texte est téléchargé, il reste accessible même si on perd la connexion. » Une fois tous les quinze jours, de nouveaux textes sont mis en ligne au rythme d’une quinzaine par mois. « Le lecteur est exigeant et il a raison de l’être. Il a besoin de nouveautés. C’est une manière de le fidéliser », analyse Yasmine Guilloteau. Dans cette aventure, un partenariat est noué avec l’AR2L, l’Agence régionale du Livre et de la Lecture des Hauts-de-France. « Cela correspond aux valeurs de l’Agence, note Adeline Poivre, assistante de projets Vie littéraire et Lecture publique.Valeurs de proximité avec le lecteur, de lutte contre l’illettrisme, de valorisation des auteurs de la région, de soutien à la création… Et nous apportons notre expertise juridique sur le droit d’auteur. »

L’AR2L commande aux auteurs un texte original entre 5 000 et 7 000 signes, à destination des jeunes de 16 à 25 ans réputés peu lecteurs. En contrepartie de la cession des droits d’auteur pour un an de diffusion, l’écrivain reçoit une rémunération forfaitaire. « La commande est arrivée à un moment où je pensais en avoir terminé par rapport à l’adolescence, confie Fanny Chiarello. Elle a relancé un cycle d’écriture. » La romancière, qui a signé pour l’application un conte de Noël où débarquent les extraterrestres et une série de quatre nouvelles, avoue être profondément attachée au livre. « Mais j’ai beaucoup aimé la contrainte et l’aspect ludique du format », confie-t-elle. Et puis, comme la littérature n’a pas de frontières, Fanny s’amuse de l’anecdote : « Allison, une amie américaine, apprend le français sur Bibliomobi. Elle me lit dans le métro de New-York. »

Pour le poète Dominique Quelen, la lecture sur écran implique une écriture dans le flux. « Le texte colle bien avec le défilement de l’écran. Chaque phrase provoque une surprise. » Jean-Marc Flahaut utilise le format pour tenter des formes, emprunter des chemins singuliers. « Je suis d’une génération du livre qui a l’habitude d’aller sur les blogs des jeunes poètes pour partager leurs expériences. » Pour l’écrivain au travail qui a fait le choix de se consacrer à l’écriture, le modèle de rémunération des auteurs n’est pas anodin. « Cela donne du sens à ce que je fais. »

« Pour moi, Bibliomobi, c’est un peu comme une pochette surprise.
On y fait de belles
découvertes. Et c’est extrêmement pratique dans les situations d’attente… »

Agnès Debacker, de son côté, signe une belle série de portraits. Et adore voyager dans les textes de ses collègues écrivain.e.s. « Pour moi, Bibliomobi, c’est un peu comme une pochette surprise. On y fait de belles découvertes. Et c’est extrêmement pratique dans les situations d’attente… » Chez le médecin ou chez le coiffeur, « le temps d’une pause cigarette », tout est possible. Sur smartphone, sur liseuse ou sur tablette, il y a comme la sensation d’une proximité immédiate. Un peu comme si l’auteur s’adressait en direct au lecteur. Il suffit de lire Thomas Suel… « Tu es là. / Qui que tu sois, tu es là. / Heureux ou pas, tu es là […] si t’es là t’es en vie, si t’es là t’es au vent, si t’es là, t’es vivant. »

Du côté des lecteurs, question de protection des données, il est difficile de cerner un profil. Mais les chiffres attestent d’une véritable réussite avec une moyenne de 1 400 téléchargements par mois. « Cela peut monter jusqu’à 3 500 téléchargements, comme après une campagne de communication », souligne Yasmine Guilloteau. Autre indicateur : les notes de une à cinq étoiles qui permettent d’exprimer son plaisir de lecture. « De plus en plus, aujourd’hui, l’application concerne les lecteurs de tous âges. Sa grande force est la variété de ses contenus. Il y a aussi un onglet jeunesse. » Au sein des collectivités territoriales, Bibliomobi reste unique en son genre. « Des villes comme Paris ou un établissement public comme la RATP sont venus étudier ce que nous faisons. L’ambition est aussi la fréquentation des bibliothèques de la Métropole. En dessous de chaque texte publié, il y a une courte biographie de l’auteur et un lien qui renvoie vers les bibliothèques du réseau et vers les libraires. »

Ajoutez à cela des exclusivités comme celle avec Franck Thilliez, des découvertes venues de tous les continents grâce au partenariat avec le Prix de la Francophonie, des thématiques telles Voyages et Pays imaginaires avec deux nouvelles publiées de l’autrice mexicaine Guadalupe Nettel à l’occasion de la Nuit des Bibliothèques… Victor Hugo, qui a souvent été visionnaire, disait : « Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire. »

Hervé LEROY

https://asuivre.lillemetropole.fr
Application Bibliomobi disponible sur iOS (Apple) ou Androïd.
Plus d’informations auprès d’Adeline Poivre : apoivre@ar2l-hdf.fr – 03.21.15.69.72

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les livres avec Eulalie

Bienvenue sur la page Les livres avec Eulalie, hébergée par DailyNord.

L'AR2L est une agence de coopération interprofessionnelle dédiée à la filière du livre, à la valorisation et au soutien à la création littéraire, ainsi qu'à la production éditoriale, à l'échelle régionale, nationale et internationale, dans la région Hauts-de-France. Plus d'infos sur Eulalie.fr, ar2l-hdf.fr , la page Facebook , le compte Twitter @ar2l

La page d'accueil des Livres avec Eulalie

A lire sur DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du petit dico décalé du Nord - Pas-De-Calais

Le long de nos frontières disparues

Retrouvez le très très grand format de DailyNord

Commémorations de 14-18 : en fait-on trop ?

14-18 SE CONJUGUE À TOUTES LES SAUCES CES TEMPS-CI. RETROUVEZ NOTRE ENQUÊTE.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord