VISIONNAIRES

Petite histoire Par | 07H00 | 11 juin 2019

Nouvelles lignes de tramway dans la métropole… ce n’est qu’un recommencement

En fin de semaine dernière, nos confrères de La Voix du Nord dévoilaient le contenu du SDIT, soit le schéma des transports métropolitains pour les prochaines années. On y apprend notamment que cinq nouvelles lignes de tramways sont prévues. Qui rappelleront des souvenirs aux plus anciens.

Le détail de ces nouvelles lignes de tramway est le suivant : la première entre Hem, Roubaix et Tourcoing ; une seconde entre Lille – Marquette et Wambrechies ; une troisième entre Lille, Loos et Haubourdin, la quatrième entre Lille et Wattignies ; la cinquième étant le Mongy Lille-Roubaix prolongé jusqu’à Wattrelos.

Amusant…

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

3 Commentaires

  1. Dans les années 60, les collégiens que nous etions pratiquions le tramway tous les jours ou presque. Parfois, quand le tram partait sous notre nez et pour ne pas être retard, on sautait sur le marche pied extérieur et on passait dessous la barre nickelée de la plate forme qui empêchait les voyageurs de tomber sur la chaussée ( pavée..) .. En hiver, ces deux plates formes toujours bondées, c’était le pôle Nord. La presse etait telle que les déplacements du contrôleur des billets qui faisait toute la journée l’aller retour entre la plate forme avant et celle de l’arrière devenaient presque impossibles . Avec un peu de chance, s’il n’arrivait pas à passer, on pouvait descendre à notre arrêt de destination sans payer.

  2. Voilà l’avis de décès du metro lillois voté il y a près de 40 ans par une LMCU sensible au prestige et aux rodomontades d’Arthur Notebart ( avant celles de P Mauroy avec le contrat de PPP pharamineux du grand stade..).
    Car enfin, choisir un metro riquiqui d’un coût pharamineux par rapport à un reseau de tram solide et fiable qui couvrait toute la communauté urbaine pour la même depense comme on en voit partout en Allemagne ou aux Pays Bas constituait une faute car ce projet faillit de plus faire capoter les finances de LMCU.

    Pourquoi ?Le maître de LMCU de l’epoque ne voulait plus entendre parler de grèves des conducteurs de rames comme à Paris . Habile Matra proposa un metro sans conducteur mais qui requerait des depenses phenoménales en automatismes et dispositifs de securité => fragilité extrême du système. . Encore plus habile , Notebart ceda, par orgueil à la promesse de Matra que LMCU recevrait des royalties (sic) chaque fois que ce metro se vendrait à l’exportation ! C’etait renouveler avec nos impôts les promesses de “Perette et le pot au lai”t. Matra ne tint pas longtemps la route et ses activités metro furent vendues à Siemens, autrement plus solide. LMCU ne toucha jamais un centime.

  3. « Les voyages forment la jeunesse » lit on dans Candide. Au début des années 60 le prof de latin grec dans le collège organisait des « camps cyclistes » pour les ados que nous etions. Entre 13 et 17 ans, nous partions au mois de juillet en train vers Genève pour rouler un mois en en Suisse/ Italie, vers Rotterdam pour remonter le Rhin jusqu’au St Gothard, de Lille jusque Copenhague en utilisant pistes cyclables en site propre et en decouvrant dans chaque capitale des reseaux de trams 5 etoiles, exactement le contraire de Lille dont elus etaient très fiers d’envoyer leurs trams à la ferraille. Avec tentes, gamelles et sacs de couchagee, ça coûtait 10 FF par jour soit 1,5 euros et ça nous donnait une formidable leçon d’aménagement du territoire et – on ne le savait pas encore – une leçon d’action politique à long terme.

    A noter que le cadre de la CGIT qui annonce la fin des trams mentionne que les autobus diesel polluent. On en etait donc conscient au plus haut niveau il y a un demi siècle. C’est comme pour l’amiante

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là