A pleins poumons !

Non classé Par | 09H15 | 08 mars 2019

Lille : la piscine olympique de la friche Saint-Sauveur se prend une volée de bois vert

L’enquête publique complémentaire du projet s’achève aujourd’hui. Un projet en pleine campagne des municipales lilloises. La candidate Violette Spillebout plonge dans la mêlée de la piscine olympique de la friche Saint-Sauveur et dépose ce matin son mémoire en contribution. “La Friche Saint-Sauveur est le dernier grand espace de nature disponible à Lille », après la Citadelle. Un refrain connu. Raison de plus pour

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

1 Commentaire

  1. 1) La pollution de l’air et la disparition/non protection de la ressource en eau dans la metropole sont devenus les plus puissants arguments mis en avant par M le prefet de Region dans sa critique feroce du PLU 2. Car il nous faut constater que depuis plus de 50 ans, ni la communauté urbaine ni la ville n’ont remédié à la situation dramatique de l’air et de l’eau dans la metropole. Les Lillois si on les ecoute dans les debats du RIC sont très inquiets sur ces deux problèmes majeurs de leur cadre de vie quotidien.

    2) A la pollution de l’air s’ajoute celle de l’eau car le site de St Sauveur – depuis plus d’un siècle – a reçu une formidable charge de produits polluants car c’est par train qu’arrivaient les produits chimiques, colorants, acides, detergents destinés aux usines lilloises. Ce site exige donc une depollution en profondeur comme celle mise en place dans le port de Malmö en Suède qui a exigé la construction d’une veritable usine qui a depollué le sol sur une dizaine de mètres de profondeur

    3) La zone de St Sauveur est la dernière possibilité de réaliser une zone arborée de loisirs de bonne taille ( 230 000 m2) dans un secteur qui en est totalement depourvu. Le parc Jean Lebas mis en avant par la ville n’est plus qu’une pelouse pelée entourée par des rues devenues des voies à grande circulation … Si on passe en avion au dessus de Lille, on voit qu’au Nord se trouve les abords de la citadelle et surtout le bois de la Deûle . Même si le site est defiguré par des parkings gigantesques, c’est une zone de taille avec une frequentation très forte : plus de 50 000 visiteurs lors d’un dimanche de printemps venant à pied des communes avoisinantes, à velo..
    Un vrai parc à St Sauveur equilibrerait au Sud de la ville la situation defavorable  actuelle en matière d’espaces arborés de loisirs exactement comme à Amsterdam avec le gigantesque Amsterdamse Bos construit dans les années 30 et accessible par tram, par train (!) bus et multiples pistes cyclables. Idem en Suède où des elus intelligents ont, dès la fin du 19e siècle, municipalisé les sols et mis en place les Folkets parken ( les parcs du peuple) dans toutes les villes.

    Le prestige et les JO de Paris sont de la poudre aux yeux.
    Cela fait sourire mais le miroir aux alouettes du soit disant prestige qu’apporteraient les JO à la ville de Lille est brisé. Lille voulait les Jo mais c’est Athènes qui les a eus. Financés à grands frais par les calamiteux contrats de partenariat public privé ,càd une dette hors bilan enorme, les installations sont tombées en ruines ; de plus, les scandales financiers du CIO s’etalent dans tous les medias. Faut il aussi rappeler le dopage generalisé dans tous les sports photogeniques dont la natation prof ? On voit dejà comment les elus s’abaissent devant le foot business au grand stade.

    D’autre part ,les JO n’ont pas de retombées économiques contrairement à ce qu’affirment et claironnent le sport business, les medias et certains elus locaux. Les etudes universitaires britanniques ou americaines ont toutes conclu que le rapport coût/bénefices fort negatif de ces évènements tonitruants qui, s’ils remplissaient les poches des organisateurs, vidaient celles des collectivités. Notons aussi que par effet de substitution, l’argent public consacré à ces installations gigantesques surdimensionnées ne peut plus être consacré à des realisations plus modestes mais accessibles au plus large public.

    Face à ce désastre, il est financièrement incoherent de construire des equipements gigantesques au lieu d’equiper les quartiers et les communes d’un reseau nautique accessible à chacun parce que proche et de taille humaine.

    L’actualité scientifique ajoute à l’inquiétude : la plus recente indique que la pollution de l’air ne touche pas seulement les poumons ( 10 % des enfants de la region sont atteints de maladies respiratoires.., un sujet jamais évoqué par le maire de Lille ) mais aussi le système nerveux central et jusqu’au cerveau . Les plus atteints sont les enfants vivant dans des zones polluées. C’est donc maintenant un grave problème de santé publique pour l’avenir. Il est donc dangereux d’alléguer du manque de logements pour densifier encore plus la ville de Lille ( le plu prevoit 130000 hbts supplementaires… ) . Les Lillois veulent ramener autant que faire se peut la «  Nature en ville ‘ ( slogan municipal bien connu!) mais cela ne peut se produire avec du beton … Enfin, au plan financier, cette ZAC donne à des promoteurs trop nombreux à la mairie la propriété d’un bien commun rarissime à Lille : le sol. Et quand on voit les surfaces ainsi privatisées depuis des dizaines d’années, on ne peut que ressentir un fort sentiment d’inquietude.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là