Ch'ti Panache

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 11H29 | 15 février 2019

Sport : Michel Bernard nous a quittés

C’était une grande époque. Celle de l’athlétisme sans fioritures ni publicité. Franc du collier et brut d’émotion. A l’Est, les sportifs n’étaient pas des amateurs et ne marchaient pas forcément à l’eau claire. A l’Ouest aussi, il y avait des cachotteries mais sur la piste et les aires de concours on croisait surtout des héros, des gloires et des moments de rêve. Michel Bernard a emporté avec lui une montagne de souvenirs. Impossible d’oublier cette course des J.O de Rome en 1960. Peut-être le plus beau 1500 mètres de l’histoire et ce n’est pas faire offense à Hicham El Gerrouj, actuel recordman du monde. La course atteint des sommets. Record du monde à la clé et sur cendrée, s’il vous-plaît. Sous le soleil romain et le regard des dieux, notre Michel Bernard avait dynamité le peloton dès le coup de sifflet. Les durs de l’époque en perdaient le souffle. Dan Waern, le suédois en acier, Istvan Rózsavölgyi, l’étoile de Hongrie, Michel Jazy, le jeune espoir français.
L’aigle australien Herbert Elliott, le bec froissé, remit le chronomètre à l’heure de sa légende. Celui-là n’avait jamais été battu et ne le sera jamais. Invaincu parce qu’invincible peut-être. Et le Michel Bernard qui accélérait quand le grand miler prétendait lui donner l’estocade ! La folle cavalcade du téméraire nordiste prend fin et le géant des antipodes écrit son chef-d’oeuvre. 3’35″6. Le record sera effacé sept ans plus tard par cet autre épervier, un certain américain Jim Ryun (en 3’33″”1, une perf qui permet de monter sur un grand podium encore maintenant). Mais Elliott avait montré le chemin qui mène à l’Olympe.

Michel Bernard courut et courut encore. Et sa besace d’athlète jamais rassasié ne désemplissait pas. Des titres il en récolta. Des records, il en établit. Sa rivalité parfois âpre avec le Jazy national alimenta les rubriques sportives. Boulimique d’engagements, il deviendra adjoint aux sports dans sa ville d’Anzin, commune ouvrière et minière historiquement marquée à gauche (et, curiosité, figurera sur la liste des sénatoriales du gaulliste Jacques Donnay en 2001). Il n’oublia jamais ses devoirs d’éducateur. Il devint tout naturellement entraîneur et sa progéniture lui rendit hommage. Comme une sorte de panache à la mode cht’i.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .