DECRYPTAGE

Réflexions Par | 07H00 | 20 février 2019

Quand le TGV déraille du  Nord-Pas-de-Calais

Lens, Douai, Valenciennes, Boulogne-sur-Mer, Cambrai, Calais… la SNCF veut supprimer les dessertes TGV des villes moyennes de la région. Une mesure particulièrement cynique quand on sait combien l’ex-région Nord – Pas-de-Calais a dépensé en lieu et place de la compagnie ferroviaire ces trente dernières années.  Et dire que l’homme chargé des coupes vantait encore il y a peu sa relation de proximité avec notre territoire  ! 

Un TGV au départ de Paris. Mais bientôt plus à destination de Boulogne, Valenciennes ou Douai ? Photo : DailyNord.

Une manifestation en gare de Douai, une autre en gare de Lens en attendant une troisième à Valenciennes. Cette fois-ci, les élus locaux ont entendu le sifflet des chefs de gare de la SNCF. Et il s’en dégage un son strident.  Les trains à grande vitesse de la compagnie ferroviaire qui desservaient les villes moyennes sont sur le départ. Aller simple sans billet de retour.

Outre les trois communes du bassin minier, Boulogne, Rang du Fliers, Cambrai, Calais-Ville sont dans le collimateur. Ainsi, toute l’irrigation de la région par la grande vitesse se trouve menacée. Et par la même occasion c’est la SNCF  qui s’assied sur ses engagements pris au début des années 90 lors de l’arrivée du TGV dans le Nord.

Pour  justifier cette  opération “retrait du territoire”, le directeur financier stratégie et juridique  de la branche voyages, filiale qui fait rouler les rames grande vitesse,  explique cette réorganisation prochaine par un constat lumineux. Certains TGV sont archi pleins, d’autres presque vides. Brillante remarque : les voyageurs à destination de Lille sont plus nombreux que ceux qui vont à Douai.

Deuxième salve  d’arguments : les demandes de mobilité ont évolué, une nouvelle offre s’avèrerait donc nécessaire. On imagine aisément des touristes japonais ou scandinaves partis de Paris  visiter le Louvre-Lens descendant du TGV à Arras et grimpant dans un TER. Car c’est aussi le dernier argument massue d’Antoine de Rocquigny. L’offre TER  abondante peut se substituer aux TGV circulant sur voie classique.

Saturer le marché sur les voies les plus rentables

Derrière ces informations, véritable écran de de fumée, apparaît une réalité plus simple.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

2 Commentaires

  1. Le rédacteur de l’article pense que le TGV favoriserait les villes moyennes. Hélas, depuis que ces liaisons existent, on n”a aucune demonstration de ce postulat. Le TGV Lile Paris permet à des gens d’aller travailler à Paris ainsi qu’à Bruxelles. C’est un super metro qui draine un personnel très qualifié exigeant. . A Calais, depuis l’ouverture du tunnel , aucune des annonces mirifiques ( “mettre calais sur la carte du monde” par ex) ne s’est réalisée et la ville aux mains d’elus retrogrades est tombée bien bas à lire la presse britannique

    A contrarios, en Suède pas de TGV: Trop cher..; par contre les chemins de fer (DNS) danois et suedois t SB ) ont financé un pont entre Malmö et Copenhague au dessus de l’oresund : les Suedois vont travailler à Copenhague etg les Danois v iennent habiter Malmö : les trains sont toujours pleins La ville de Malmö est tirée d’afffaire après l’effondrement de ses chantiers navals et de ses industries metallurgiques. .

    La Suède investit massivement dans ses TER et la reconstruction des lignes supprimées il y a 30 ans. Beaucoup de lignes on été réduites à une voie unique après que des economistes ballots aient demontré (?) qu’avec les autoroutes, on avait besoin de moins de trains… Anecdote : la SB suedoise se felicitait du rechauffement climatique et avait abandonné ses chasses neige qu’elle a remis en route il y a peu. A noter qu’en Suède comme en Suisse, le ferroroutage existe depuis plus de 10 ans. Et stupefaction, c’est VEOLIA qui gère les trains; Autre sujet de stupefaction : ces trains qui roulent la nuit sont tractés par les locos vertes BB XXXX françaises de notre enfance. Achetées à pas cher en France, la SB les a equipées de moteurs et d’une electronique performantes . Ceci dit, les performance sont loin de l’ideal tant les chant iers et les retards sont frequents.

    On remarquera aussi qu’en Suisse, pas d TGV mais des TER parfaits. Il y a de nombreuses vallées où l’on a MÊME construit des trams trains. iNDUSTRIES sophistiquées, salaires elevés et chômage inexistant. La Suisse met des annonces dans VDN pour recruter dans la region…Elle seduit les plus qualifiés.

    La conclusion ? Le TGV à Cambrai, Dunkerque et alia coûte très cher et ne servait que d’argument electoral idiot à des elus locaux; LA sncf a été contrainte à des emprunts pharaoniques pour satisfaire leurs caprices. Elle remet de l’ordre dans ses comptes; Qui l’en blâmerait ?

  2. Erreur dans introduction, il n’y a jamais eu de TGV en gare de Cambrai, si cetait le cas j éviterai de me taper le ter direction douai

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là