ANALYSE

Articles Par | 12H19 | 18 janvier 2019

Pauvreté dans la région : retour sur les causes du mal

Alors que les acteurs de la solidarité régionale étaient réunis mercredi par la préfecture pour un énième plan de lutte contre la pauvreté, dans un contexte de Gilets Jaunes omniprésent et de grand débat national, la Région ne semble pas prête à se départir de son statut de 2e région la plus pauvre de France, après la Corse.

« L’ensemble des indicateurs socio-économiques sont plus défavorables : surendettement, taux de chômage, niveau de diplôme, illettrisme, pauvreté des locataires, recours aux soins », décrivait l’Institut national des statistiques INSEE dans sa dernière étude sur les Hauts-de-France datant de septembre 2018.

Parmi les terribles chiffres, 8,3 % des habitants de la région gagnent moins que 60% du revenu média, soit 1 020 euros par mois. Les départements du Pas-de-Calais et de l’Aisne sont les plus touchés, avec certaines zones plus fortement touchées : Fourmies, Hirson, Maubeuge, Creil, Lens et Calais.

Emploi et scolarité

Comment la région en-est-elle arrivée là ? D’après un diagnostic réalisé dans le cadre du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale en 2013, la pauvreté se manifeste dans plusieurs dimensions de la vie quotidienne, à commencer par l’emploi, le logement, la santé, la scolarité et le surendettement.

« L’évolution de la pauvreté est une conséquence de la détérioration du marché du travail depuis 2008 », indique ce diagnostic. « L’absence d’emploi au sein du ménage est une des causes essentielles des situations de pauvreté monétaire. La pauvreté concerne aussi des ménages dans lesquels on ne compte qu’un emploi à temps partiel et/ou des rémunérations très faibles ».

Côté scolarité, en 2006, 19,5% des jeunes âgés entre 15 et 24 ans non scolarisés n’avaient

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

1 Commentaire

  1. Que font nos brav zelus pendant ce temps là : ils depensent 135 M€ dans le 62 pour la base arrière des jo de Londres mais personne n’est venu. Ils depensent des centainses se millions € pour des stades à Llle, Lens, Valenciennes ( retombées nulles) et voità encore 80 M € pour une piscine pharaonique à lille pour les JO de 2024 ! Du prestige, du prestige !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là