Lu, vu, entendu Par | 11H00 | 08 janvier 2019

La photo qui a dû faire plaisir à Martine Aubry

Vu sur le Twitter de Violette Spillebout, cette photo :

Un cliché qui a dû faire particulièrement plaisir à Martine Aubry. De gauche à droite, on reconnaît donc Frédéric Marchand, aujourd’hui sénateur en Marche, ancien maire PS d’Hellemmes et ex-adjoint de Martine Aubry ; ladite Violette Spillebout, ex-directrice de cabinet de Martine Aubry aujourd’hui candidate à la mairie de Lille (probablement sous les couleurs d’En Marche) ; Gilles Pargneaux, député européen ex-aubryiste, ex-maire d’Hellemmes, ex-patron de la Fédé Nord notamment quand Martine Aubry était aux affaires ; et encore Bernard Charles, ex-adjoint au maire de Martine Aubry qui a claqué la porte quand Titine de Fer a imposé – avec le succès que l’on sait – François Lamy sur la première circonscription du Nord. 

Une photo idéale pour un jeu de fléchettes dans le bureau de Martine Aubry, à notre humble avis.

1 Commentaire

  1. C’est marrant cette autocelebration. On se souvient d’une certaine senatrice ( Mme Demessine) qui nous vantait le” travail des elus” à propos du graaaaand stade destiné à porter aux nues la grande metropole . On sait que ce travail n’a servi à rien puisque le dossier a été manipulé le denier jour…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là