Lu, vu, entendu Par | 10H28 | 01 décembre 2018

Touriste et porte-monnaie ambulant à Boulogne-sur-Mer

Drôle d’argumentation de Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer, dans La Voix du Nord locale. Un parking sur la plage, à proximité immédiate de Nausicaa, va devenir payant. Mais attention, pas pour les habitants de la Communauté d’agglomération. Juste pour les touristes.  Parce qu’il n’est pas question que les Boulonnais paient pour eux. “Depuis l’ouverture du Grand Nausicaa, 80% des places de ce parking sont occupées par des touristes étrangers, justifie l’édile. Ce n’est pas aux Boulonnais, par leurs impôts, de leur payer la gratuité“. Heureusement que les dits touristes étrangers (ou français, puisque ça les concerne aussi), qui paient déjà près de 25 euros par personne pour aller dans l’aquarium, en plus de se restaurer, voire de faire quelques achats dans les commerces en difficulté de la cité (donc, qui financent indirectement le développement de la ville), ne liront jamais ça. Parce qu’ils auraient l’impression vraiment d’être pris pour des porte-monnaie ambulants.

2 Commentaires

  1. Aaah qu’on regrette la fin des années 50 quand la famille partait en vacances à Merlimont ou Stella plage au mois de septembre.. On se gelait sur la plage mais on etait très contents. En ces temps là la rentrée c’etait le 1er octobre. La visite de Boulogne etait de tradition. En ces temps reculés, les poissons nageotaient dans la mer et pas dans un gigantesque aquarium. Sur les bateaux Pas de radar, d’asdic, de profondimètrs mais de vieilles radios achetées aux surplus americains qui crachotaient sur les passerelles. Seuls le savoir et l’intuition conduisaient les marins là où le poisson abondait. Et quel spectacle que de voir debarquer de chalutiers ventrus et bas sur l’eau des montagnes de poissons ruissellants dont certains s’agitaient encore. La morue coutait 2 F le kilo… Un monde fini à moins d’un miracle

  2. Admirons cette rhétorique bas de plafond ! C’est aux etrangers de payer ! C’est qu’on a le sens de l’accueil à Boulogne, surtout que ces etrangers, ce sont nos voisins belges ou britanniques qui viennent en famille à Boulogne dépenser ( beaucoup) d’argent à Nausicaa. Hélas, à Boulogne, monsieur le maire, docteur en droit s’il vous plaît ne connaît pas la mythologie grecque ou l’aurait il oubliée ? Les potaches que nous etions avons gardé en memoire les suaves douceurs de la fille du roi des Phéaciens pour Ulysse, un migrant (!) nu comme un ver sur la plage et qui saura convaincre « la vierge aux beaux yeux » de l’aider

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là