PORTRAIT

Petite histoire Par | 19H00 | 10 décembre 2018

KMU, graffeur des stars disparues

Depuis plusieurs mois, ses réalisations font régulièrement l’objet d’une photo dans les colonnes des journaux locaux : Jean Rochefort, Johnny Hallyday, Charles Aznavour, KMU s’est fait une spécialité de rendre hommage aux personnalités disparues. Suite à notre enquête sur le street-art qui a le vent en poupe, portrait.

KMU devant sa dernière réalisation d’une célébrité disparue : Charles Aznavour à Balinghem. Photo : DailyNord.

A vrai dire, mieux vaut ne pas être portraitisé sur un mur de la région par KMU. Parce que si ça peut vouloir dire que vous avez eu une certaine notoriété, il y a des chances que votre portrait soit un hommage juste après votre décès. L’artiste boulonnais s’est fait en effet une spécialité de ces portraits posthumes de personnalités. D’abord Bowie. Ensuite Prince. « Quand Jean Rochefort est mort, j’ai reçu un message sur Facebook : « vous allez le faire ? » Banco, KMU relève le défi à Calais . Johnny Hallyday suivra quelques semaines plus tard avec une déferlante de messages et de partages sur les réseaux sociaux.

Depuis, dans un autre registre, le street artist s’est aussi attelé au colonel Arnaud Beltrame sur les murs de Neufchâtel-Hardelot. Avant, début octobre, de revenir aux fondamentaux avec un portrait qui a fait le buzz : Charles Aznavour, désormais représenté sur un mur du petit village de Balinghem dans le Pas-de-Calais où nous retrouvons KMU ce matin-là : « Tiens, ça s’effrite, fait-il en observant le bas du mur (*). Comme ce n’est pas loin, je reviendrais faire le service après-vente ». De toute manière, l’affaire ne lui a pas pris un temps fou : « je suis venu à 22h un soir avec un copain, c’est le mur de sa soeur, on ne l’a pas prévenue. On l’a réalisé en deux heures à peine. Elle adore. Du coup, il paraît que le maire voudrait que lui fasse un Johnny dans son jardin. »

Une vocation tardive, mais ancrée dès le plus jeune âge

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là