BICHE À BINIOU

Petite histoire Par | 08H18 | 06 août 2018

Petites et grandes histoires du littoral (3) : 1924, Moïsette au coeur d’un conflit franco-anglais

Quand une chasse à courre en Grande-Bretagne a des incidences notables sur Etaples-sur-Mer et les relations franco-anglaises, c’est l’histoire de Moïsette, une nouvelle étape de notre série d’été.

Une biche, qui n’est pas Moïsette. Crédit : Pixabay

Jamais une biche n’aura été aussi célèbre à part peut-être la mère fictive de Bambi. Moïsette était d’ailleurs une telle star que, pendant plusieurs années, un restaurateur de Trépied l’installa dans son parc et faisait payer les gens pour la voir.

Pourtant, a priori, Moïsette n’avait  rien à faire en France. En février 1924, à l’époque où elle n’a pas de nom, cette biche gambade dans les marécages de Tenterden de l’autre côté de la Manche. Sauf que la chasse à courre s’en mêle et la malheureuse bête, poursuivie toute la journée, finit par rejoindre la plage et se jeter dans la Manche.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là