Lu, vu, entendu Par | 10H54 | 21 juin 2018

À la mairie de Lille, on recrute pour faire face aux critiques

On ne pourra pas reprocher à Martine Aubry de ne pas réagir. La maire de Lille est confrontée à moult soucis en ce moment, dont l’aménagement de Saint-Sauveur qui n’en finit pas de soulever des débats avec pétitions et collectifs en pagaille. Le quartier, sur l’ancienne gare de marchandise, doit faire l’objet d’un réaménagement avec 2 500 logements, une piscine olympique, un parc, etc. Les opposants dénoncent notamment la bétonnisation. 

D’où ce recrutement qui ne passe pas inaperçu : “La Ville de Lille recherche un(e) chargé(e) de communication « Mutations urbaines » (…) il/elle participe activement à la définition et à la mise en œuvre des actions de communication liées à ses thématiques (Urbanisme & Aménagement, Habitat & Risques Urbains, Maîtrise d’ouvrage & conduite d’opérations, Développement durable, Gestion de l’espace public & cadre de vie, Maintenance des Bâtiments), en accompagnant le Pôle Qualité & Développement de la Ville et ses partenaires dans leurs besoins en communication.

De mémoire de journaliste lillois, on n’avait jamais vu un chargé de com’ chargé uniquement de ces sujets urbains. La preuve qu’il y a vraiment besoin de BIEN communiquer ? 

 

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là