Lu, vu, entendu Par | 09H12 | 11 mai 2018

Qui tue les phoques de notre littoral ?

Mais qui tire sur les phoques qui peuplent notre littoral ? Trois animaux ont été retrouvés morts ces derniers mois. Parmi les deux au Touquet retrouvés fin avril, l’un a été abattu avec un fusil, l’autre aurait été tabassé. En janvier, c’est un veau marin qui avait été criblé de plombs à Oye-Plage.

Rebondissement surprenant ces derniers jours : l’association Sea Shepherd, qui défend les animaux marins, vient de proposer 10 000 euros à quiconque permettrait de faire avancer l’enquête autour de ces tueries. Une plainte doit d’ailleurs être déposée ce vendredi devant le parquet de Boulogne-sur-Mer.

Plus d’infos sur Nord Littoral et Le Parisien/Aujourd’hui en France.

1 Commentaire

  1. Voici un exemple eclatant de la différence entre la mentalité française ( ou latine) et la mentalité anglaise ( anglo saxonne). . Les Britanniques ont un rapport etroit avec les animaux que ce soit les lions de Tanzanie ou les pinsons du Sussex. Cela fait des dizaines d’années que la Société royale de protections des oiseaux demande aux Britnnniques au printemps de compter les oiseaux dans leur jardin. A la teloche, la plupart des documentaires animaliers de qualité sont realisés par des gens de toutes sortes de fondations privées ( orphelinats de jeunes elephants ou de primates ( gorilles des Virunga ou les chimpanzés de Jane Goodall à Gombe en Tanzanie) mais toujours britanniques.

    L’Afrique francophone / Françafrique est à peu près depourvue de faune sauvage sauf dans qqes parcs minuscules. N Hulot d’ailleurs est toujours fourré dans le delta de l’Okavango ou au Kenya.

    Ici, sur un littoral massacré par des elus indigents qui ont laissé usinor et la chimie occuper les plages (!) , subsistent qqes phoques sur la côte d’opale, c’etait oublier la ruralité , la chasse dont on sait politiquement vers quoi elle penche. ET c’est une belle baffe que viennent de recevoir les elus locaux puisque , exactement comme pour les migrants, ce sont les Britanniques qui prennent l’affaire en mains. Sans hesiter, ils mettent une recompense pour une denonciation. Ce n’est pas le maire du lieu qui aurait osé. On attend Bruno Dumont et son pittoresque inspecteur pour denouer ce drame qui nous noue les tripes. C’est pas “Mississipi burning ” mais on y pense car cette histoire s’etale dans la presse britannique. Froggy un jour froggy toujours. Faudra pas se plaindre de l’image de la region chez Albion.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là