ENTRETIEN

Réflexions Par | 15H56 | 30 mai 2018

José Évrard, député Les Patriotes – et ex-FN- du Pas-de-Calais : “Il y a une volonté délibérée de m’ignorer”

Il était l’une des fiertés du Front National : la preuve que le parti savait se dédiaboliser en attirant des élus d’autres bords, en l’occurrence ici, un communiste ! L’histoire d’amour avec Le Pen, Briois, Bilde et consorts l’a mené jusqu’aux bancs de l’Assemblée Nationale où il est désormais le député de la troisième circonscription du Pas-de-Calais (Lens et alentours). Sauf qu’il y a six mois, José Evrard a claqué la porte du FN pour les Patriotes de Florian Philippot. Avec le recul, assume-t-il sa volte-face ? Quelles sont les ambitions des Patriotes ? Leurs intentions en région avec les municipales en approche ? Comment se passent désormais ses relations avec le FN ? Entretien.

José Evrard, député Les Patriotes de Lens.

José Évrard, député de la troisième circonscription du Pas-de-Calais, dans une rue de Lens, n’ignore pas le photographe. Photo : DailyNord

 
DailyNord : Vous avez quitté le Front National de Marine Le Pen pour les Patriotes de Florian Philippot il y a six mois. Avec le recul, quel regard portez-vous sur cette décision ?

José Evrard : C’est une décision logique. Le conducteur de la bataille, avant les Présidentielles et les législatives, c’était la sortie de l’Europe et de l’Euro. On a mené toute la campagne sur cette base. Dans la mesure où le Front National s’éloigne de ces questions, notamment de l’article 50 qui commande le Frexit, alors naturellement, je dois aussi m’éloigner pour être en harmonie avec mes convictions. L’abandon de la sortie de l’euro par Marine le Pen a été déterminant. 

DailyNord : Mais pourquoi êtes-vous si à cheval sur la sortie de l’Europe ?

José Evrard : J’y suis d’autant plus sensible que je suis le fils d’un mineur de fond qui avait participé à la Résistance et à la bataille du charbon, notamment la fermeture d’un puits en 1953 alors que la CECA se créait (NDLR : communauté européenne du charbon et de l’acier qui préfigurait l’Europe des Six quelques années plus tard). Je suis le témoin vivant de l’échec patent de l’Union européenne dans le Bassin Minier. Un contexte comme celui-ci vous forme, vous formate. Cette question d’indépendance, de souveraineté, m’a toujours imprégné. 
Aujourd’hui, on voit bien le résultat des politiques européennes, des 40 ans de gauche, de droite. Le bassin minier est abandonné, laminé. Nous sommes décrits comme une zone sinistrée par les crédits européens, ce qui prouve bien l’ampleur du drame. Ça s’aggrave dans tous les domaines. Regardez Lens, capitale de cette zone sinistrée. 5 000 habitants de moins, 23% de RSA, un salaire médian de 15 000 euros… Où est passé le Lens où il y avait des ducasses, des bals de quartiers, où quand on allait de Lens à Hénin à pied, il y avait un accordéon dans chaque bistrot ? Il y avait des sous parce qu’il y avait des entreprises ! Dans les années 70, il y avait 17 000 salariés dans Lens !
 
DailyNord : De quand datent vos premiers doutes sur la politique qu’entend mener le FN ?

José Evrard : Quand j’arrive au FN en 2013, Florian Philippot y est déjà depuis deux ou trois ans. Nous avons un point commun : Chevènement en 2002. Lui s’occupait des jeunes chevènementistes, moi, j’avais appelé à voter pour lui à la présidentielle. En 2013, la seule offre souverainiste, c’était le Front National. Aujourd’hui, c’est différent : le souverainisme s’exprime à gauche et à droite, c’est d’ailleurs pour ça que la France Insoumise doit y réfléchir. Il faut un front unificateur souverainiste. Au sujet de la question de l’Europe et de l’euro, Jean-Luc Mélenchon est au milieu du gué.  Dois-je d’ailleurs vous rappeler que le Conseil national de la résistance a été élaboré par des sensibilités royalistes comme gauchistes ? A des moments de notre histoire, sur des questions essentielles, nous avons su nous unir. 

“Nous avons conscience que c’est un long combat”

DailyNord : Les Patriotes existent certes, mais ils ont du mal à se faire entendre aujourd’hui, à être identifiés… 

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

2 Commentaires

  1. Si j’osais José fine, il devrait se demander depuis qu’il a quitté le FN: “où sont les flammes?” Ok je sors….

  2. Dites moi que je raive comme le Chat qui lit la demande d’augmentation de sa secretaire ! Ce paleo machin qui parle des accordeons dans le bassin minier, c ‘est une plaisantterie. ? D’autant plus qu’il ment* puisqu’aucune region française n’a beneficié de plus de fonds structurels européens que le PdC bassin minier . Il y a 20 ans, l’UE donnait autant que l’Etat pour les contrats de plan, soit des sommes phenomnales soit 1 milliard FF/ An. Ls documents existent pour que ce monsieur puisse se mettre au courant.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire