LEGO DES ÉGOS

Réflexions Par | 19H47 | 15 mars 2018

Un big-bang explosif : faut-il fusionner la MEL et le département du Nord ?

Il y a un an, Emmanuel Macron en avait fait une quasi promesse de campagne. Le rapprochement des Métropoles avec les départements fait partie du grand projet présidentiel. Dans les hautes sphères, on aime jouer au lego institutionnel. Dépenses publiques à contenir et carte administrative du pays en jeu. Pour appuyer son propos, le candidat Macron montrait l’exemple de la métropole lyonnaise et du département du Rhône, première opération du genre, et de la métropole lilloise et marseillaise à venir. En tout cas, l’idée fait son chemin. Plus du côté des métropoles que des départements. Et plus du côté de la métropole européenne de Lille que du département du Nord…A la MEL, un “commando spécial” planche sur le sujet. Enquête et décryptage.

Jean-René Lecerf, Damien Castelain, Gérald Darmanin, trois hommes qui surveillent particulièrement la possible fusion entre les intercommunalités et les départements. Photos : DailyNord.

Pourquoi une telle fusion ? Pour rationaliser. Dans le même esprit que la refonte de la carte des régions passées de 22 à 13 sous la houlette de Manuel Valls, le patron de Matignon à l’époque, le rapprochement département/métropoles est sur l’établi institutionnel depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir. Et pour simplifier le millefeuille territorial de la France, éternel Rubiks Cube des pouvoirs et des gouvernements. L’irruption des métropoles – une vingtaine au total dont trois de plus d’un million d’habitants dont la MEL – issues le plus souvent des communautés urbaines, complique la donne et accentue certains clivages territoriaux surtout depuis le critère richesse/pauvreté, chômage à deux chiffres/chômage à un chiffre, ouverture européenne/repli sur soi,…autant de fractures qui nourrissent la désespérance. Et le vote aux extrêmes. Mais la métropolisation à outrance contient son lot de difficultés. C’est le spectre des “Métropoles et le désert français” qui se profile, sur le modèle de Paris et le désert français des années cinquante. Car le Nord et la MEL ne sont pas les seuls dans le viseur du big-bang. Alpes-Maritimes et Nice, Loire-Atlantique et Nantes, Bouches-du-Rhône et Aix-Marseille sont sur la liste,…On parle même de la Haute-Garonne et de la métropole toulousaine. Selon François-Michel Lambert, député LREM des Bouches du Rhône : « L’objet institutionnel à maintenir est la Métropole. Il (Emmanuel Macron) avance ces fusions en parlant d’efficacité accrue et en garantissant une représentativité des communes »

Comment ? Il y a deux scénarios. Rapprocher la MEL et le département tout entier. Un vrai big-bang.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

1 Commentaire

  1. Sauf erreur de ma part, la fusion Département/MEL sur la base du territoire de cette dernière poserait un léger problème de continuité territoriale pour ce qui resterait dévolu au Conseil Départemental qui serait alors divisé en deux. Devrait-on alors gérer le Nord-nord et le Nord-sud ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là