L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

GOUVERNEMENT RÉGIONAL

Carnet de séance dans les Hauts-de-France : L’acier-qui-pleure et la déontologie-qui-grince

DailyUne Par | 01 février 2018

C’est l’actualité économique et sociale qui déroule le fil de la séance plénière du conseil régional. L’acier sacrifié de Saint-Saulve, évidemment. Qui récolte une belle unanimité. Une commission de déontologie qui se met sur les rails malgré quelques grincements. Et puis toujours ces bisbilles entre l’opposition Front national/Rassemblement Bleu Marine et un Xavier Bertrand qui multiplie les colères. 

Quoi de neuf dans les Hauts-de-France ? Photo : DailyNord.

Yalta secret. Non ce n’est pas un complot. Mais Xavier Bertrand le croit dur comme fer, Macron et Merkel ont dealé dans le dos des régions pour régler le dossier des aciers spéciaux français. Selon l’ancien ministre, l’industrie allemande récupère la filière contre l’agence bancaire européenne à Paris, puisque Francfort ou Berlin ne postulaient pas (suite au Brexit, ce qui explique pourquoi l’agence européenne du médicament a échappé à Lille). “Les ouvriers allemands peuvent se réjouir, les ouvriers français peuvent pleurer“. ” L’Europe… Un sport qui se joue à 27 et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne…“. Demain, à Bercy avec le ministre Bruno le Maire et une délégation d’élus, c’est la dernière chance. Le plan Bertrand est simple : proposer aux 299 salariés de Saint-Saulve un plan social et consigner les fonds dans une fiducie tout en garantissant au moins deux ans d’activité par le repreneur germano-suisse. Avant, peut-être, d’imaginer et de boucler un nouveau projet en liaison avec l’Etat. “Les chances sont minces. Mais on doit le tenter“. Un éventuel repreneur devrait injecter près de huit millions d’euros pour assumer les pertes.

Mais c’est Emmanuel Macron qui est visé en creux. “Avec l’AEM, ça fait deux fois qu’il nous fait le coup…“, dit le numéro un des Hauts-de-France sans sourire, comme s’il désignait une cible. Quand on touche à la sidérurgie régionale, on se brûle…Applaudissements sur tous les bancs, FN compris. Auparavant, Philippe Eymery, le chef du groupe FN, avait pointé le soutien de la majorité à Emmanuel Macron qui n’a de cesse de tertiariser l’économie. ” La filière acier n’est pas traitée avec sérieux”. Et Valérie Létard, patronne du groupe UDI-UC, rappelle que pas moins de 200 millions d’euros ont été investis pour moderniser l’outil de travail en 2008. “Où est l’Etat stratège ? “, questionne la sénatrice. 

Au-delà de la loi. 

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie