PÉRIPHÉRIES VS CENTRE-VILLES

Réflexions Par | 10H19 | 07 décembre 2017

Cuvillier contre H&M : et si les élus étaient aussi en partie responsables de la désertification des centres-villes ?

Le maire de Boulogne-sur-Mer a lancé une campagne d’affichage pour fustiger le départ d’H&M d’un centre-ville de plus en plus sinistré. Sauf que ce sont souvent ces mêmes élus qui applaudissent à l’installation d’un centre commercial en périphérie ou d’une chaine de magasins susceptible de déménager du jour au lendemain. 

Depuis qu’il n’est plus ministre, ni député, Frédéric Cuvillier a moins de résonance médiatique. Il a trouvé une bonne manière de faire parler de lui : placarder dans les espaces publicitaires de sa ville une affiche avec le message “H&M encaisse, H&M délaisse ! Stop ! Une grande enseigne profite du centre-ville et s’enrichit pendant onze ans. Elle crée des habitudes de consommation pour ensuite privilégier les centres commerciaux de périphérie. Stop à la stratégie commerciale qui ruine le commerce de proximité“.

 

Opération médiatique réussie, mais si on peut comprendre que le maire soit en colère à cause du départ de l’enseigne, la méthode et les arguments déployés posent quand même plusieurs questions, ne serait-ce en terme d’image : bon courage pour attirer une future grande enseigne… qui craindra peut-être les foudres de Monsieur le ministre quand les affaires iront moins bien.

Mais le fond du problème est ailleurs. Est-ce que ce n’est pas en facilitant justement l’implantation de telles enseignes de vêtements à bas coûts dans les centre-villes ou dans les périphéries que le politique a créé une concurrence déloyale avec les boutiques traditionnelles, n’ayant pas les moyens de rivaliser sur les prix ? Et que par ricochets, on a tué la proximité ? Le journaliste Olivier Razemon vient de publier un ouvrage intitulé « Comment la France a tué ses villes ? ». Avec un constat simple : d’un côté, les  commerces de centres-villes qui disparaissent et de l’autre, la construction toujours plus nombreuse de centres commerciaux en périphérie. Pour lui, les arguments de cette désertification progressive sont toujours les mêmes : achats sur internet, désindustrialisation, loyers trop élevés, manque de stationnements ou stationnement payant en centre-ville…  Dans la métropole lilloise, un nouveau centre commercial a été inauguré, la Promenade de Flandres, plébiscité par des élus qui louent l’arrivée d’emplois sur le territoire. Mais que se passera-t-il dans une dizaine d’années pour le centre-ville de Tourcoing ? Si la création d’emploi est immédiate dans la zone commerciale, quel bilan tirer ensuite pour l’ensemble de la ville ?

Prix des loyers et fuite des talents

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

1 Commentaire

  1. Monsieur le maire, prenez l’avion à Bruxelles et envolez vous vers Göteborg Suède. Louez une voiture et faites le tour de la ville et des communes environnantes : PAS UN SEUL CENTRE COMMERCIAL genre VA ou Englos puisque le plan local d’urbanisme l’nterdit. Vous ne trouverez rien de plus de 2500 m2. Mieux, aucun maire ne peut violer ce PLU en decidant lui même de signer un permis de construire pour un Lillenium ou autre conforama, ce que font les maires français qui ont gardé par devers eux cette competence qui a alimenté les caisses des partis. Ce fonctionnement scandaleux en France donne le resultat que vous connaissez. Des vendeurs de fouffes à pas cher comme H et M gèrent bien leur magasin : ils vont là où vont les clients. S’il n’y a plus personne en centre ville, ils s’en vont… Et puis croire qu’on vient en centre ville pour acheter un paquet de chaussettes pour 2 euros, c’est d’une grande credulité ou ignorance.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là