Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 13H16 | 06 décembre 2017

Canal Seine-Nord : Xavier Bertrand dénonce la déloyauté de l’Etat

Nouvelle montée d’adrénaline à propos du canal Seine-Nord Europe. Devant les sénateurs qui soutiennent le projet et les représentants de l’Etat, le président des Hauts-de-France s’est livré à une attaque en règle de l’attitude de l’Etat.

En attendant le Canal Seine-Nord, profitez du canal du Nord ! Photo : DailyNord.

L’Etat ne joue pas franc-jeu avec nous et est en train de se défausser en se retirant de la société de projet… alors je pose la question : y-a-t-il encore un Etat aménageur dans ce pays ? “. Les mots sont durs et le réquisitoire est net. Xavier Bertrand met en demeure le gouvernement de tenir ses engagements et à travers lui le président de la république Emmanuel Macron –  et le bras-de-fer avec l’Etat vient encore de monter d’un cran. Avec menace de recours en justice pour faire respecter les engagements déjà passés. 

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

3 Commentaires

  1. Dans cette region, plus il y a de camions, plus ça plait aux elus locaux. Grand Stade, Grand Canal ( près de 5 millliards euros ! ), ça fait plaisir au BTP dont on a eu – avec les revelations du grand stade – un aperçu des pratiques de corruption généralisée. Ne manque plus que le camarade percheron à qui on a tendu un micro chez Mediacités. Lui chante la gloire de la logistique, càd des hangars de stockage ou on fait du “tertiaire” (?) avec des manoeuvres et des emballeurs ( ses) et aussi de tas de camions. Le tertiaire c’etait dejà fini quand Mauroy a compris combien le terme etait “flashy”. Maintenant, il faudrait qu’à Lille les soit disants “decideurs” comprennent qu’il s’agit du quaternaire ( sciences, recherches environnement cadre de vie et formation) et que rameuter les fabricants de godasses de sports, de fouffes made in China ou les vendeurs d’Auchan pour obtenir la venue à Lille de 900 specialistes et chercheurs prouvait une stupidité incompréhensible car EUX ont pu voyager et se rendre compte que dans cette region existait une frontière mentale entre le present et l’avenir qu’ils ne comprennent pas semble-t-il.

  2. On aimerait que les fans du canal seine nord à 5 milliards d’euros viennent à la teloche avec leur calculette et nous presentent leurs calculs . Il faudrait ensuite qu’ils financent une etude sur les deports de trafic credibles vers les peniches dont on n ous chante la gloire. Le fait est que sur le canal du Nord dont on nous chantait la gloire quand on etait collegiens est bien vide puisqu’à Valenciennes, la siderurgie s’est envolée vers Dunkerque et qu’actuellement dans la ville qui fut celle de J Bart, il n’y a guère d’espoir qu’elle y reste encore longtermps. Entretemps, le littoral a été entièrement devasté et les poumons des enfants sont dans un piteux etat. A 5 km de là,, à la Panne, c’est la prosperité touristique plein pot . Les Belges sont decidement un peu plus malins qu’Albert Denvers, cacique du PS, empereur des HLM dans les années 50 et dictateur de Dunkerque. Plus d’info dans Monopolville de Castells, urbaniste catalan francophone, sur l’histoire poitico economique de Dunkerque. Devenu très célèbre avec cette etude, il sera embauché à Berkeley… où il reside toujours. On aurait pu l’embaucher à DK mais ça ne leur est pas venu à l’idée..

  3. Au simple plan de la macroeconomie, tout miser sur un canal demontre que nous avons à faire à des joueurs de casino. Quand on a peu de fonds propres ou de possibilités d’emprunt, chaque investissement doit être mesuré avec precisiion quant à son poids financier et surtout quant à l’evolution de ce poids sur toute la durée du projet. On en deduit qu’il faut aussi une rentabilité très rapide alors qu’un canal ou un tunnel sous la Manche s’amortit sur plusieurs generations. Crolre que sur le canal seine nord, les peniches feront la queue aux ecluses, c’est s’illusionner. Enfin, croire que l’on va decharger des camions ( 5h Anvers Paris) pour charger des peniches ( 3/4 jours), c’est se moquer du monde . Le camion n’a aucune rupture de charge, la peniche en a 3…

    A noter que Volvo et Scania en suède experimentent le camion electrique avec un pantographe => il ne pollue presque plus. Mais il faut un reseau de catenaires au dessus des autoroutes . Quand il quitte lautoroute, il met en route son moteur ( alimenté avec un carburant pas polluant) thermique.

    https://www.google.fr/search?q=volvo+electric+truck&client=ubuntu&hs=8VG&channel=fs&dcr=0&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=i5f1w8VhspoIrM%253A%252CIkl7IRpKskPwYM%252C_&usg=__gxCtcNed_o6ftjA8umQjaQYVhLw%3D&sa=X&ved=0ahUKEwi20ebJ1PfXAhXQYVAKHdqXBaUQ9QEIMDAD#imgrc=i5f1w8VhspoIrM:

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Où êtes-vous ?

Bienvenue sur le Blog du Petit Théâtre de Martine Aubry, hébergé par DailyNord.

De petites infos croustillantes et des analyses sur la vie politique régionale, dans le prolongement du livre "Le Petit Théâtre de Pierre Mauroy".

Plus d'infos sur Le Petit Théâtre, son auteur, sa genèse.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .
Lire les articles précédents :
Dans la région, les réseaux sociaux s’emballent et ça laisse songeur

Deux exemples qui témoignent de l'emballement des réseaux sociaux ces jours-ci.  À Lille, un commerçant du marché de Noël a...

Fermer