EXTRAITS

Petite histoire Par | 07H00 | 26 octobre 2017

Shelter 29 : immersion dans le quotidien d’une famille de réfugiés à Grande-Synthe

Une actualité chasse l’autre, mais les écrits restent. Les journalistes Ludivine Fasseu et Pascal Bachelet se sont plongés dans le quotidien d’une famille de réfugiés au camp de la Linière de Grande-Synthe l’an dernier. Pendant sept mois, ils ont partagé la vie d’Eslam, de Soreya et de leurs deux enfants, Sara et Sam. Shelter 29, qui mêle textes et photos, est publié chez Image et Territoires. Nous vous en livrons quelques extraits. 

 

L’école et les enfants de la lumière

12 h 30. Sara finit de déjeuner. Soreya lui donne un petit coup de peigne et ajuste les vêtements de la fillette. Dans trente minutes, l’aînée des deux enfants prendra le bus pour aller à l’école. La scène pourrait paraître banale si elle ne se déroulait pas au cœur d’un camp humanitaire. Aujourd’hui, Sam n’accompagne pas sa sœur, il a encore les bronches prises. La mère préfère qu’il se repose dans le shelter, même si lui ne l’entend pas de cette oreille. Ce sera pour demain. Sara aurait préféré qu’il vienne avec elle. Devant les pleurs de son petit frère, elle traîne les pieds et fait la moue. Mais son regard s’illumine lorsqu’elle voit au loin Adeline qui attend au pied du bus, une liste à la main. Directrice de l’école Francisco-Ferrer – l’un des quatre groupes scolaires qui scolarisent les enfants du camp –, Adeline vient chaque jour à la Linière pour aider à faire l’appel et faire monter les enfants dans le bus. Patricia, en charge de l’école à l’AFEJI, veille au grain elle aussi. Elle rassemble ses troupes.

« Adouline, Adouline ! » Les enfants entourent la directrice et scandent son prénom. Les sourires illuminent les visages. Un joyeux tintamarre s’improvise. La professeure des écoles distribue les bisous et remet rapidement un peu d’ordre. « Please, listen. Écoutez, les enfants ». Débute alors la répartition. Untel va à Curie, une telle à Ferrer. Et ainsi de suite. Ce jour-là, une quinzaine d’enfants montent dans le bus. Gabin, médiateur à l’AFEJI, installe tout le monde et fait boucler les ceintures, non sans mal, mais après quelques minutes les enfants sont tous ceinturés ! Deux médiateurs de l’AJEFI déposent ainsi tous les après- midi les enfants qui le souhaitent dans chacune des écoles partenaires. Un premier groupe descend à Curie puis, quelques minutes plus tard, notre jolie brunette rejoint sa classe, ses petits camarades « français » et sa maîtresse, Lisa, à Ferrer. À 7 ans, Sara est en grande section, pour « pouvoir suivre ». C’est sa première année d’école. « Nous l’avions mise en CP, mais la barrière de la langue l’empêchait de suivre », explique l’institutrice.

Des enfants comme les autres

 

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire