VOUS AVEZ VU ?

DailyUne Par | 07H32 | 25 octobre 2017

LinkLille : Let’s recycle the olympic logo !

Amusant. Le logo utilisé pour la campagne LinkLille, opération de promotion des décideurs économiques et politiques régionaux en Grande-Bretagne, rappelle étrangement celui utilisé pour une candidature de Lille à un grand événement planétaire à la fin du siècle dernier.

C’est dans les vieux pots…C’est avec les vieux logos…Les plus anciens s’en souviendront. La candidature olympique de Lille aux Jeux Olympiques de 2004 avait évidemment été assortie d’un beau logo pour traduire “la flamme est en nous”, comme le proclamait le  généreux slogan.

En 1996, Lille termina cinquième aux portes de la short-list remportée au final par Athènes. Cette semaine, c’est le logo de LinkLille, la grande opération de promotion des décideurs économiques et politiques de la métropole lilloise (Xavier Bertrand, Martine Aubry et Damien Castelain en tête d’une délégation de 250 personnes à Londres), que le grand public a découvert.

La similitude évidente entre les deux dessins saute aux yeux.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

1 Commentaire

  1. Oui, rappelons nous cette plaisanterie des Jeux de l’Oligarchie à Lille qui plaisaient tant au « geant de Lille » et à son compère Francis Ampe, directeur – très politique – de l’Agence d’urbanisme, deux egos qui glosaient à n’en plus finir sur les JO à Lille face à la grandieuseté de la metropole avec des expressions qu’on retrouvera à propos du grand stade : « jouer dans la cour des grands, mettre Lille sur la carte », bref du baratin – et du papier – payé fort cher aux agences de com susdites qui feront un gros chiffre d’afffaires à cette occasion.
    L’affaire se concluera grand place où quelques milliers de credules renforcés s’étaient amassés pour regarder sur un ecran géant le choix truqué des oligarques retransmis dans le monde entier. On entend encore le soupir de la foule déçue de voir le rêve lillois s’engloutir corps et biens car c’est Athène qui heritera des JO. Ce n’était pas un cadeau car on sait la suite. Les stades grecs et toutes les installations seront construits avec des contrats de partenariat publics privé ( la Grèce etait le pays où il y en avait le plus) qui participeront au naufrage financier du pays. On peut encore s’envoler à Athènes pour visiter les stades en ruines et ici sans se deplacer : https://www.theguardian.com/sport/gallery/2014/aug/13/abandoned-athens-olympic-2004-venues-10-years-on-in-pictures

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là