Ca ne finira donc jamais !

Dix ans après. Jour pour jour. Parution un 4 octobre 2007 du Petit Théâtre de Pierre Mauroy aux Editions Lumières de Lille* lancées quelques mois auparavant par Frédéric Lepinay. Le moment était choisi. Pierre Mauroy, manitou de la communauté urbaine de Lille, faisait sa rentrée politique. Je faisais plus modestement – quoique…- mon entrée littéraire sous mon nom propre. Bon, j’arrête l’auto-congratulation. L’idée était assez simple. Autour de la personnalité solaire d’un Pierre Mauroy, cet astre dominant, décrire et expliquer les comportements de ses satellites dont l’orbite dépasse souvent leurs univers d’origine et qui se jouent de certains de nos préjugés trop prompts à cantonner et à confiner. Le casting d’aujourd’hui attendait alors ses rôles. Martine Aubry en régente impatiente, Marine Le Pen, Reine Margot bientôt de retour d’Ile-de-France, Xavier Bertrand, Scaramouche sur les tréteaux parisiens des ministères. Des itinéraires écrits dans le secret des âmes et taillés dans les rapports de forces à l’oeuvre dans les partis ou les coteries. L’Ancien Régime est dans toutes ces têtes que la Révolution n’a pas coupées. 

Puis-je m’étonner de n’avoir suscité aucune vocation sur le même créneau qui offre tout de même quelque ressource pour des fanas d’histoire politique, de démocraties locales et de feuilleton électoral. Le droit de suite appartient à tout le monde me semble-t-il. Et je connais quelques confrères et néanmoins camarades dont le talent trouverait à s’employer. Mais après tout, n’est-on jamais aussi bien servi que par soi-même ? Il y a une bonne raison pour envisager un nouvel opus. Comme leur soleil qui brille dans le souvenir des Lillois, la plupart des personnages du Petit Théâtre de Pierre M. s’éteignent lentement quand ils n’ont pas disparu. D’autres sont nés, se sont hissés au firmament ou ont fait irruption. Dix ans après, la distribution a bien changé. La scène n’est plus la même. Le big-bang des Hauts-de-France ouvre des horizons au gré d’une actualité qui ne reprend pas son souffle. Martine Aubry, Xavier Bertrand, Marine le Pen,…Et ce nouveau petit monde s’ébroue comme celui qui l’a précédé et dont il procède. Ce n’est pas et ce ne sera jamais la fin de l’histoire. Ce blog et ses deux mille billets et ce site qui lui est adossé le montrent. 

*Ah! Mon Frédo, tu te souviens de ces engueulades homériques ? On est passé tout près du fait divers. Et ta petite et jeune entreprise y a trouvé des raisons d’espérer. 

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Où êtes-vous ?

Bienvenue sur le Blog du Petit Théâtre de Martine Aubry, hébergé par DailyNord.

De petites infos croustillantes et des analyses sur la vie politique régionale, dans le prolongement du livre "Le Petit Théâtre de Pierre Mauroy".

Plus d'infos sur Le Petit Théâtre, son auteur, sa genèse.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .
Lire les articles précédents :
Somme : FN cherche secrétaire départemental désespérément

Dommage collatéral. Venu fin septembre pour nommer un secrétaire départemental

Fermer