SUR LE PARKING DES JANTES

Réalités Par | 12H34 | 10 août 2017

Série tuning dans la région (1/4) : mon premier rasso “Faîtes attention, ça va vous plaire !”

Orchies, vendredi 23 juin. Il est 21h, le temps est maussade et la nuit ne va pas tarder à tomber. J’ai mis ma veste en cuir pour me donner de la contenance, mais à mon arrivée sur le parking d’Auchan, j’avoue être gagnée par une certaine anxiété. C’est mon premier rassemblement tuning.

Dans le jargon du tuning, se rassembler, c’est un “asso”. Crédit photo : Nicolas de Ruyffelaere

Un drôle de manège est en mouvement. La zone de stationnement du supermarché, semblable à n’importe quelle autre, se remplit petit à petit des voitures allemandes ultra propres et brillantes. L’entrée ne coûte rien. Les véhicules avancent en file indienne sur l’un des côtés du parking en passant devant un barnum pliant en toile, qui fait office de checkpoint.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là