Pourquoi on veut couler le canal Seine-Nord

Sur les aspects financiers du dossier et les réticences de la haute administration et de Matignon, on a déjà beaucoup dit. Il y a une raison cruciale qui semble peser sur l’avenir de ce grand programme d’équipement que l’on a un peu vite porté sur les fonts baptismaux.  En effet, la perspective à court terme des dix mille emplois directs porte en elle la crainte d’un afflux important de travailleurs détachés européens qui risque de déstabiliser le marché régional du travail et de freiner les timides avancées constatées de-ci de-là. Certains thuriféraires du projet claironnent même le chiffre de 50 000 emplois d’ici 2040 ! pas tous pour le creusement proprement dit, heureusement ! J’avais déjà évoqué la perplexité de la préfecture de région (voir billet du 23 septembre 2016 :”Le canal Seine-Nord ne créera que très peu d’emplois localement lors de son creusement. Il y aura beaucoup de travailleurs détachés”.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

1 Commentaire

  1. Créer la trouille pour se faire elire, réélire et cumuler des mandats, c’est le carburant d’elus locaux qui attendent des pères Noêl successifs et leur promesses d’emplois. On se souvient des promesses mirifiques de creation d’emplois lors du creusement du Tunnel sous la Manche, puis Euralille, le Grand stade. Cette année, c’est l’agence européenne du medicament et les JO chantés par le sport business et les medias qui en profitent sans oublier le marigot des agents trucs ou machin , les ” facillitateurs ,, la Mafia. Or les etudes de Bercy et de labos d’economie montrent que ces chantiers enormes et qui tarissent les fonds publics non seulement ne creent pas les emplois promis mais au contraire assèchent les fonds pour des secteurs vraiment créateurs d’emplois càd TPE et PME. enfin, en période de vaches maigres, il est particulièrement mal avisé de mettre tous ses oeufs dans le même panier. Relire à ce sujet la brave La Fontaine et surtout “Perrette et le pot aux lait”. Avis aux thuriferaires du projet qui perorent dans vdn en insultant les opposants. Le lecteur trouvera les noms tout seul .

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Où êtes-vous ?

Bienvenue sur le Blog du Petit Théâtre de Martine Aubry, hébergé par DailyNord.

De petites infos croustillantes et des analyses sur la vie politique régionale, dans le prolongement du livre "Le Petit Théâtre de Pierre Mauroy".

Plus d'infos sur Le Petit Théâtre, son auteur, sa genèse.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .
Lire les articles précédents :
Grosse boulette autour du marché des transports métropolitains à Lille

Mise à jour du 19 juillet Dans le cadre d'un appel d'offres, donner à l'un des compétiteurs des infos sur...

Fermer