L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

POLITIQUE

Ces députés à suivre (5/10) : Sébastien Chenu ou Rastignac au Front national

Réflexions Par | 27 juillet 2017

Le Nord – Pas-de-Calais a donné cinq députés FN à l’Assemblée Nationale. Parmi eux, Sébastien Chenu, l’un de ceux à suivre durant les cinq prochaines années. Et pas seulement dans la région. 

Sébastien Chenu, l’un des membres de la garde prétorienne de Marine Le Pen. Capture d’écran BFM TV.

Télégénique, oui, Sébastien Chenu l’est. Le verbe facile, la répartie cinglante, les idées claires et nettes, la mise classique, un look de bande dessinée presque, il n’a sûrement pas l’ambition de damer le pion à Marine Le Pen dans cette fameuse salle des Quatre-Colonnes où maraudent les journalistes à tirage et les chaînes à audience. Comme elle, il cherchera pendant ces cinq années de mandat à porter haut la flamme du FN.

Et pourtant il n’a rejoint le parti des Le Pen que récemment, il y a juste trois années. Ce transfuge de l’UMP, qui a fait ses classes dès l’âge de 15 ans à l’UDF tendance Poniatowski (Axel, le fils de Michel, indéfectible lieutenant de Giscard, il a eu sa carte au parti républicain de l’ancien président puis à Démocratie libérale d’Alain Madelin et en 2009, on l’aperçoit  encore dans le sillage de Dominique Riquet, qui tire la liste du centre dans le Nord-Ouest), picard d’origine, se sentait par la suite mal à l’aise dans le parti de Sarkozy et Copé où, en charge des questions de culture, on lui reprochait sans ménagement ni finesse d’avoir accouché de Gay Lib, une incongruité rédhibitoire quand on sait ce que la droite républicaine doit désormais à Sens Commun et la Manif pour Tous. Alors va pour le Front national. Après tout, ses quelques années passées aux côtés de Caroline Cayeux, la sénatrice-maire UMP et filloniste de Beauvais, sa ville natale, où il ferraille à toutes les élections, ou ses incursions au cabinet d’une ministre de Chirac ou auprès d’une députée européenne villiériste, valent brevet d’expérience.

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut être abonné...

Pas encore abonné ?

Découvrez nos différentes formules d'abonnement (à partir de 5€ /mois) et soutenez un média indépendant et de région !

Je m'abonne à DailyNord

Déjà abonné ?

Merci de vous identifier afin de poursuivre votre lecture !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. on rit de ce parcours politique aussi sinueux que le rallye de Corse….

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie