L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

POLITIQUE

Ces députés à suivre (5/10) : Sébastien Chenu ou Rastignac au Front national

Réflexions Par | 27 juillet 2017

Le Nord – Pas-de-Calais a donné cinq députés FN à l’Assemblée Nationale. Parmi eux, Sébastien Chenu, l’un de ceux à suivre durant les cinq prochaines années. Et pas seulement dans la région.

Sébastien Chenu, l’un des membres de la garde prétorienne de Marine Le Pen. Capture d’écran BFM TV.

Télégénique, oui, Sébastien Chenu l’est. Le verbe facile, la répartie cinglante, les idées claires et nettes, la mise classique, un look de bande dessinée presque, il n’a sûrement pas l’ambition de damer le pion à Marine Le Pen dans cette fameuse salle des Quatre-Colonnes où maraudent les journalistes à tirage et les chaînes à audience. Comme elle, il cherchera pendant ces cinq années de mandat à porter haut la flamme du FN.

Et pourtant il n’a rejoint le parti des Le Pen que récemment, il y a juste trois années. Ce transfuge de l’UMP, qui a fait ses classes dès l’âge de 15 ans à l’UDF tendance Poniatowski (collaborateur d’Axel, le fils de Michel, indéfectible lieutenant de Giscard, il a eu sa carte au parti républicain de l’ancien président puis à Démocratie libérale d’Alain Madelin et en 2009, on l’aperçoit  encore dans le sillage de Dominique Riquet, qui tire la liste du centre dans le Nord-Ouest), picard d’origine, se sentait par la suite mal à l’aise dans le parti de Sarkozy et Copé. En charge des questions de culture, on lui reprochait sans ménagement ni finesse d’avoir accouché de Gay Lib, une incongruité rédhibitoire quand on sait ce que la droite républicaine doit désormais à Sens Commun et la Manif pour Tous. Alors va pour le Front national. Après tout, ses quelques années passées aux côtés de Caroline Cayeux, la sénatrice-maire UMP et filloniste de Beauvais, sa ville natale, où le jeune adjoint ferraille à toutes les élections, ou ses incursions aux cabinets de ministres de Chirac – Christine Lagarde au commerce extérieur et Nicole Guedj à la justice et l’aide aux victimes – valent brevets d’expérience.

Il atterrit patron du parti dans le Nord, passe à la paille de fer les trois sous-fédérations qui se regardaient en chiens de faïence, règle les ambitions et les destins des potentiels dans ce département, poussant une Mélanie Disdier en tête de liste aux sénatoriales de septembre. Mission remplie, le Nord donne un député au parti à la flamme, un certain Sébastien Chenu. Et les cinq élus FN des Hauts-de-France prouvent si besoin est, l’enracinement du vote de la droite nationale, ainsi sur la 19 ème circonscription, ce Denaisis ravagé depuis des décennies par un chômage de masse et où, auto-parachuté après un examen minutieux des possibilités d’implantation, il se défait sans mal de ses adversaires En Marche ! et de la gauche. Parce qu’il a tenté une installation dans la Somme sous les mêmes couleurs – d’ailleurs il sera élu conseiller régional FN en 2015 sur la liste samérienne, on lui reproche son opportunisme. Tel un “pigeon-voyageur” de la politique comme disent ses anciens “amis” des Républicains.

La garde prétorienne de Marine Le Pen ?

De toute façon, une victoire étouffe les rancoeurs et on ne regarde que le vainqueur. Oubliée la tenace rumeur qui lui prête le souhait d’avoir demandé à intégrer les listes municipales d’Anne Hidalgo à Paris quand son coeur balançait entre souverainisme en hausse – “les deux rives” – et ascension au sein d’un appareil partisan. Ses qualités de sniper devraient trouver à s’épanouir et pas seulement dans l’hémicycle mais aussi dans les joutes annoncées en préparation du prochain congrès du FN. Pour défendre Marine le Pen selon toute vraisemblance.

Ce qui est sûr c’est que Sébastien Chenu exploite jusqu’à l’os les ressources de la vie politique. Jusqu’à il y a peu il était assistant parlementaire de la députée européenne de la circonscription Est, Dominique Bilde – la mère de Bruno Bilde, son collègue des Hauts-de-France, comme lui élu député FN mais du Pas de Calais et pilier à la mairie d’Hénin-Beaumont. Tous deux proches de Marine Le Pen qu’ils conseillent comme une garde rapprochée, des Hauts-de-France au Palais-Bourbon où notre Rastignac bosse dans la commission des affaires sociales, lui que l’on annonçait comme grand manitou de la culture si Marine Le Pen gagnait son pari dans les Hauts-de-France. Les nuages qui se sont amoncelés autour de l’ancienne candidate malheureuse à la présidentielle risquent fort de les muer en garde prétorienne.

Retrouvez les autres élus de notre série “Les députés à suivre pendant le quinquennat” sur cette page.

[/restrict]

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. on rit de ce parcours politique aussi sinueux que le rallye de Corse….

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture