POINT D'INTERROGATION

Textos Par | 13H40 | 20 juillet 2017

Canal Seine Nord : la question à 700 millions d’euros du premier ministre

Stéphane Demilly, député de la 5e circonscription de la Somme, a vivement interpellé le premier ministre Edouard Philippe sur la question du canal Seine-Nord. Rappelant que Manuel Valls, alors premier ministre socialiste, s’était engagé à plusieurs reprises sur la réalisation de ce projet, estimé à 4,9 milliards d’euros, dès 2017. Le député UDI, ancien maire d’Albert, n’a pas manqué d’emphase en expliquant que l’arrêt de ce projet “éteindrait la seule petite lueur d’espoir qui brillait encore dans les yeux des habitants des Hauts de France” mais surtout “dégoûterait à jamais de la politique les habitants des Hauts de France qui n’y croient déjà plus beaucoup”. Euh… C’est qu’on parle de doubler le trafic fluvial mais ce n’était peut-être pas la peine d’aller jusque là., si ?

Edouard Philippe, premier ministre, lors de sa réponse à Stéphane Demilly, député de la 5e circonscription de la Somme.

DailyNord s’était déjà posé la question du vrai montant de l’addition de ce projet pharaonique, dont le budget a été bouclé grâce à 1,8 milliard de l’Union européenne, 1 milliard de l’État, 1 milliard des collectivités et 700 millions d’euros d’emprunts. Edouard Philippe a répondu qu’il connaissait l’intérêt du canal Seine-Nord pour la région. Avec des élus des Hauts de France “attachés à ce projet, je n’ai pas besoin de les citer pour que vous les identifiez”, a lancé le premier ministre, pour faire dans le soft.

Parce qu’ensuite, les tâcles ont commencé. “Dans la réalité, notre pays s’est fait une spécialité de s’engager sur un très grand nombre d’infrastructures de transport, toutes opportunes, toutes intelligentes, toutes attendues mais qui sont assez peu financées”, a-t-il ensuite asséné. Avant de donner le coup de grâce : il reste les 700 millions d’euros d’emprunts pour lesquels “personne n’a identifié la recette affectée qui permettrait d’en rembourser le capital. Ce projet n’est pas totalement bouclé”.

Même si le premier ministre a rappelé la proposition de Xavier Bertrand d’avancer l’argent pour le début des travaux, la question du financement de ces 700 millions d’euros reste entière. “Comment financer ces 700 millions d’ euros ? C’est pourquoi nous voulons regarder comment nous pouvons faire (…) Je ne veux pas être la boule qui alourdit considérablement les dépenses et creuse le déficit.” Il va quand même falloir se décider un jour puisque, pour que le financement de l’Union européenne soit effectif, les marchés devront être signés au plus tard en 2020.

Un peu plus de DailyNord ?

3 Commentaires

  1. C’est simple, il suffit de transférer les montants dédiés aux projets aussi inutiles que criminels pour l’environnement: la ligne Lyon-Turin, Notre Dame des Landes et Europa City. Avec ces trois là on pourra même s’offrir une ou deux péniches supplémentaires…..

  2. Stephane Demilly en est à son 4e mandat et on lira sur le courrier picard le picaresque deroulement des legislatives….http://www.courrier-picard.fr/33787/article/2017-05-30/stephane-demilly-je-nai-rien-negocie-avec-en-marche

  3. On lit partout les arguments des élus en faveur de cette depense. Mais jamais celle des arguments contre car visiblement, personne ne semble avoir le courage de les tenir. Les journalistes peut être ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire