LEGISLATIVES

Réflexions Par | 07H00 | 10 mai 2017

3ème circonscription du Pas de Calais (Lens) : le Front national veut pousser son avantage

La troisième circonscription du Pas-de-Calais, Lens et alentours, est une circonscription qui retient l’attention parce qu’elle est un bon exemple des développements politiques de ces dernières années. Effondrement du vote socialiste, persistance du vote Mélenchon, porosité des électorats communiste et FN, faiblesse de la droite républicaine… Etat des lieux alors que le sortant, Guy Delcourt, se retire prudemment et que le Front National se verrait bien à sa place.

Jean-Marc Tellier, maire d’Avion et candidat aux législatives.

En 2015, aux dernières élections départementales, les deux cantons du fief traditionnellement à gauche sont passés au FN. Quatre élus qui ont surfé sur la vague Marine mais qui ont aussi profité de l’évaporation du vote de gauche socialiste et communiste. Une tendance aujourd’hui passée dans les moeurs électorales sur les territoires désindustrialisés  – fermeture des puits de mines, chômage de masse et paupérisation des populations – depuis longtemps et qui n’a pas échappé à José Evrard, l’un des vainqueurs du canton d’Harnes (avec son binôme Guylaine Jacquart). Cette figure du parti communiste vire sa cuti en 2013 en rejoignant le Front national. Douze ans après avoir claqué la porte du PCF, après quarante années de militantisme dans le sillage de Maxime Gremetz et Georges Marchais qui l’avaient conduit au poste de secrétaire fédéral et membre du bureau national. « La fédération du Pas de Calais a toujours été réfractaire… » sourit cet ancien adjoint au maire de Billy-Montigny qui connait sur le bout des ongles l’histoire politique et sociale de l’ancien empire minier, Maurice Thorez en premier. Il justifie son Rubicon par l’exigence d’un engagement sans ambiguïté. «  Marine Le Pen m’a convaincu par ses propos sur l’indépendance nationale et le a souveraineté monétaire » se justifie-t-il. Une Marine Le Pen, en quête de racines électorales et qui s’était présentée sur cette même circonscription en…2002 pour recueillir 32 % au second tour (vainqueur le socialiste Jean-Claude Bois). Dimanche, elle a recueilli plus de 58 % des suffrages. Le fief est donc une cible de choix pour le FN, à l’instar des territoires limitrophes (dimanche, au second tour de l’élection présidentielle, 58% des voix se sont portées sur la candidate frontiste). 

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là