LITTÉRATURE

Les livres avec Eulalie Par | 09H31 | 22 novembre 2016

Foreveur de Patrice Juiff

couv_Juiff_ForeveurOk.indd
Placer un disque de Johnny Cash sur la platine, si possible un bon vinyle bien craquant, et de préférence la chanson Solitary man, puis ouvrir le Foreveur de Patrice Juiff. Vous êtes prêt à accompagner le narrateur, Rémy, gamin abandonné par sa mère (partie avec ce “gros con” de Franck) autant fasciné par Tom Sawyer l’orphelin de Mark Twain que son père l’était par le chanteur country-rock…
Extrait d’American III, album qui permettait à Johnny Cash de renaître après une pneumonie, Solitary man allait chercher au plus profond de l’humain. Exactement comme ce récit du Picard Patrice Juiff, hanté par le souvenir d’un père malade, trop vite disparu (le roman commence par une scène choc, dans la chambre commune), et la fuite de l’enfant.

L’écrivain se glisse admirablement dans la peau d’un ado, mais surtout dans les pensées d’un gamin jugé handicapé mental par la société. Parvenant à adopter la langue si particulière de l’enfance, sans jamais donner l’impression d’une fabrication, Juiff entraîne son lecteur dans une histoire d’amour à la sincérité déroutante. Rémy fuit car il ne veut pas retourner dans l’institution pour handicapés, mais surtout, il compte emmener, sauver, son amoureuse Émilie – une “triso”, mais une parente imaginaire de la “Becky” de Tom Sawyer.

Comme dans l’art brut, le livre de Patrice Juiff (dont un recueil fut sélectionné pour le Goncourt de la nouvelle) ouvre des portes trop souvent fermées lors du passage à l’âge adulte. Il le fait avec ce qu’une peinture offre plus difficilement : l’humour, habilement composé du comique des situations et des images poétiques qui accompagnent la langue rare du narrateur.

Geoffroy Deffrennes

Éditions du Rocher
mai 2016
240 pages – 18,90 €

Article paru dans le n°22 de la revue Eulalie, publiée par le Centre régional des Lettres et du Livre Nord – Pas de Calais

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les livres avec Eulalie

Bienvenue sur la page Les livres avec Eulalie, hébergée par DailyNord.

Le Centre régional des Lettres et du Livre Nord – Pas de Calais a pour vocation de promouvoir et de favoriser le développement de la vie littéraire, de la lecture publique, de l’économie du livre et des ressources documentaires patrimoniales et d’actualité, dans le Nord – Pas de Calais. Plus d'infos sur Eulalie.fr, la page Facebook, le compte Twitter @crllnpdc

La page d'accueil des Livres avec Eulalie

A lire sur DailyNord

Un quinquennat à Denain et Saint-Omer

Découvrez le projet

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du petit dico décalé du Nord - Pas-De-Calais

Le long de nos frontières disparues

Retrouvez le très très grand format de DailyNord

Commémorations de 14-18 : en fait-on trop ?

14-18 SE CONJUGUE À TOUTES LES SAUCES CES TEMPS-CI. RETROUVEZ NOTRE ENQUÊTE.

“Une métropole forte n’existe pas sans une région”

RETROUVEZ NOTRE INTERVIEW DE PHILIPPE VASSEUR, PRÉSIDENT DE LA CCI NORD DE FRANCE

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

Lire les articles précédents :
Primaire à droite : le tweet un peu rapide de Guillaume Delbar

Parmi les réactions au score surprise de François Fillon, notons ce tweet un peu hâtif de Guillaume Delbar, dimanche soir...

Fermer