L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

TANT PIS

La Braderie de Lille annulée : vous ne lirez donc pas…

Rebrousse-poil Par | 01 septembre 2016

Pour ceux qui débarqueraient de Mars, pas la peine de compter sur la Braderie de Lille ce week-end. C’est bien dommage, parce que vous allez louper les traditionnels marronniers de la presse (dont les nôtres parfois). Top 10 de ce que vous ne lirez donc pas pour cette cuvée 2016.

braderie-lille2

On va aussi louper les innombrables photos de braderie. Photo : Jérémy-Günther-Heinz Jähnick sur Commons Wikimedias

– Le papier fourre-tout d’infos pratiques pratique justement pour parler de la Braderie sans se fouler sur l’angle : où aller aux toilettes, où se garer, quel parcours prendre, quelle météo (pour savoir s’il faut prendre un vêtement de pluie ou non), le programme des animations, le plan…

– L’avis éclairé de Mariette, touriste venue spécialement d’Avignon pour la Braderie, qui louera la chaleur des gens du Nord (qu’on a dans le coeur, à défaut de l’avoir dans l’atmosphère) ainsi que notre sens de la fête et des grands événements.

– Le non moins éclairé avis de Jean, le Lillois un peu bougon, qui estime que la Braderie, c’était mieux avant. Avant quand ? Avant.

– Le portrait de Laurent, 50 braderies à son actif, pas une de moins. L’acharné.

– Le long papier sur le dispositif de sécurité (dommage, parce que c’est peut-être la première année où ça aurait réellement intéressé les lecteurs).

– Les dix bons plans de la rédaction (on ne dit pas laquelle) pour réussir sa braderie de Lille

– L’annonce ou le bilan chiffré : autant de tonnes de moules, autant de litres de bière, le kilométrage de stands, le nombre de visiteurs (évidemment indéfinissable, donc, à la louche, à quelques centaines de milliers de chineurs près),

– Le fabuleux titre “Nuit de chine”

– Le papier pas orienté du tout du média grincheux : “Mais combien ça coûte à la collectivité cette gabegie d’argent public ?”

– Le direct Twitter des confrères à la recherche des objets les plus bizarres de la Braderie et qui demandent aux internautes – dimension participative oblige – de quoi il s’agit.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus