Articles Par | 09H20 | 10 mars 2016

Législative partielle : pourquoi la partielle de la dixième circonscription est importante

Ce week-end, les chanceux habitants du nord de la métropole (Tourcoing, Halluin, Roncq, etc) vont pouvoir repasser devant les urnes. Pour une législative partielle sur l’ex-circonscription de Gérald Darmanin, qui ne manque pas d’intérêt. Et qui fera probablement la part belle à l’abstention.

Une élection qui révèle bien d'autres enjeux... Photo : Baziz Chibane.

Une élection qui révèle bien d’autres enjeux… Photo : Baziz Chibane.

A ceux qui auraient l’outrecuidance d’analyser comme opportuniste son récent ralliement aux Républicains, Vincent Ledoux a une réponse : “C’est un alignement des planètes. Et enfin j’ai découvert Xavier Bertrand qui me fait penser à un Borloo. Et ce gaullisme social me va bien.” (La Voix du Nord) L’astrologie lui va bien. Quelques semaines après avoir quitté l’UDI et avoir été élu au conseil régional, le maire de Roncq s’est lancé dans la bataille de la législative. Avec l’assentiment de Gérald Darmanin, nouveau patron des… Républicains dans le Nord. Quel hasard.

Attention, sa candidature n’était pourtant pas cousue de fil blanc. Sur sa propre droite, le maire d’Halluin, Gustave Dassonville, avait contesté sa candidature en menaçant de se présenter lui-même, ce qui aurait fragilisé le maire de Roncq. Fustigeant au passage un Gérald Darmanin qu’il juge trop présent : “C’est le député sortant qui organise le scrutin, cela fausse le jeu. Il n’est pas propriétaire du fauteuil de député. Ce siège appartient au peuple français. Donc s’il le faut, j’irai voir directement les électeurs ! » (La Voix du Nord). Comment a-t-on convaincu le colérique Dassonville de rentrer dans le rang ? Probablement en menaçant de le sanctionner aux prochaines départementales – il a été élu en 2014 –  voire de le mettre à l’écart du parti ou même de fomenter une rivalité sur Halluin dont il est le maire. Pas facile de lutter dans ces conditions. Tout est rentré dans l’ordre et la droite part unie au feu. Bref, l’ambiance semble au beau fixe dans l’ex-circonscription du jeune premier tourquennois dont la déléguée générale est une de ses proches, Marie Tonnerre, maire de Neuville-en-Ferrain. Rappelons que tous ces acteurs ont un passé commun qu’ils évitent de remettre sur le devant de la scène : ils se sont tous lancés avec le désormais infréquentable Christian Vanneste, ex-patron du secteur ! Pas rancunier, ce dernier soutient Vincent Ledoux.

Pour Gérald Darmanin, en tout cas, sa succession dans la dixième circonscription du Nord est bien plus importante qu’il n’y paraît. Si la droite – et son candidat – l’emporte, cela voudra dire qu’il aura parfaitement réglé le dossier et tenu son fief. Son mentor Xavier Bertrand, président de la région, est confronté au même problème, lui qui a démissionné de son mandat de député de Saint-Quentin. Pas question de trébucher ni même de remporter une victoire étriquée. C’est leur équation de chef politique qui est en jeu. Gérald Darmanin laisse souvent entendre que ce n’est qu’un au revoir. Et s’il avait en tête de redevenir député après 2017 ? Quand l’alternance de droite remettra les pendules à l’heure d’un cumul des mandats newlook élargi…Vincent Ledoux serait alors chargé de garder le fief au chaud avant de le rendre à son légateur. Et la position de faiseur de roi de Gérald Darmanin l’immunise contre toute rébellion de celui qui a opportunément rejoint les Républicains il y a quelques semaines pour ne pas laisser un mandat de député à l’UDI.

La dixième circonscription est aussi intéressante car elle montre les faiblesses d’une gauche complètement laminée par les échecs électoraux successifs sans oublier les pertes de Tourcoing et Halluin. On aurait pu croire que Michel-François Delannoy en profiterait pour prendre sa revanche sur Darmanin deux ans après avoir perdu la mairie. Que nenni, l’ex-maire de Tourcoing reste l’opposant à Darmanin au conseil municipal. La circonscription s’est fortement droitisée depuis quelques années. Longtemps considérée comme “à bascule”, surtout du temps où Jean-Pierre Balduyck et Christian Vanneste se donnaient la réplique, le tropisme droitier semble acquis pour quelque temps. Ce qui n’a pas échappé à Gérald Darmanin soucieux de se bâtir un fief inexpugnable sur le versant nord-est de la métropole lilloise (n’oublions pas Roubaix qui a basculé à droite elle aussi), dont l’histoire a souvent montré l’antagonisme avec l’orgueilleuse Lille, qui concentre pouvoirs et prestiges. Darmaninland…On le voit, cette partielle est à tiroirs…derrière la dixième se profile les futurs grands enjeux politiques d’une agglomération de taille européenne. La gauche a intérêt à partir unie ou à se réunir après le premier tour, front de gauche, écologistes et socialistes. Une gageure ? Les bonnes volontés ont semblé manquer à l’appel électoral. Le candidat socialiste n’est pas un débutant. Seul en piste, Alain Mezrag a été adjoint à Tourcoing sous la mandature précédente. Mais le fort reflux de la gauche risque de le pénaliser et de lui interdire de virer en tête. Objectif:  un premier tour à plus de 12,5 % et le maintien au second tour, quitte à provoquer une triangulaire. La gauche, socialiste communiste ou écologiste, semble vouloir passer son tour.

Quid du Front National ? Celui-ci faisait des scores importants à Tourcoing, troisième ville de la région, au premier tour des régionales. L’atout du candidat FN est l’abstention qui profite mécaniquement aux challengers. Mais n’est pas Marine le Pen qui veut. Virginie Rosez, la candidate du FN peut évidemment miser sur les bons scores de la présidente du FN aux régionales sur ces terres anciennement ouvrières et scotchées à la frontière. Mais le deuxième tour ne lui sera pas favorable face à une droite unie et une gauche affaiblie. Quoi qu’il en soit, le FN reste solidement implanté.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là