Lu, vu, entendu Par | 11H45 | 26 novembre 2015

“Weo au coeur des débats”, ça, c’est sûr !

On n’a pas pu s’empêcher de sourire en découvrant cet encadré dans La Voix du Nord de ce jeudi.

weo

Dans La Voix du Nord, ce jeudi.

On présume que La Voix ne l’a pas fait exprès, mais d’ici quelques jours, si le FN remporte la région, Weo risque d’être effectivement au coeur des débats. En effet, ce n’est pas un secret, l’équipe de Marine Le Pen tire à boulets rouges depuis des années sur la chaîne du groupe VDN et annonce à qui veut l’entendre que la subvention du Conseil régional n’aura plus lieu d’être. Hier encore, Steeve Briois, le maire d’Hénin-Beaumont, y allait de son petit commentaire sur sa page Facebook par rapport à une prétendue partialité du quotidien papier : “La voix du nord est aux ordres ! À cause de la juteuse subvention de plusieurs millions d’euros que le groupe « la voix du nord » touche du conseil régional socialiste ?“. Alors, un “Weo au coeur des débats” prémonitoire ?

1 Commentaire

  1. S’ils étaient malins, ils arrêteraient de taper sur Wéo et la subventionneraient deux fois plus en cas de victoire… Mais bon, il faut être malin

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là