ANALYSE

Réflexions Par | 08H45 | 25 novembre 2015

Régionales : comment Xavier Bertrand a construit son storytelling et règle son image

Storytelling. Un terme à la mode dans ces élections régionales où chacun des candidats tente de raconter son histoire. En tout cas l’histoire qui l’arrange. DailyNord s’est penché sur les stratégies d’image des candidats. Premier de cordée : l’ancien ministre du travail qui veut remettre la région…au travail.

xavier-bertrand-texte

Xavier Bertrand, lors de son entrée en campagne, à Bailleul, en février 2015. Où déjà il construisait son image. Photo : DailyNord.

La stratégie d’image de Xavier Bertrand est éprouvée*. Le candidat des Républicains adapte ses messages et ses discours selon un rythme défini à l’avance pour prendre la lumière mais aussi en fonction de ses rivaux et du marqueur des sondages.

Plouc de province non énarque.  “Moi je suis un ancien assureur,… signé-payé, sinon c’est pas fait”. Un principe de bon sens énoncé comme un adage populaire et qui parle à la France profonde, aux prises avec les factures et les échéances. Xavier Bertrand appuie sur la manette “gens d’ici” et explique qu’il est comme vous et moi, qu’il n’a pas oublié d’où il vient quel que soit le costume qu’il porte. Et procède par antiphrase. Quand il répète en boucle et dès le début de l’année qu’il est le plouc de province, il surjoue le rôle, mais il désigne les têtes d’oeufs déconnectées des réalités qui peuplent les ministères parisiens et qu’il connait mieux que personne. Et plaît à son auditoire provincial. Il prétend être le maire de la région. On peut y voir la promesse d’une gouvernance régionale assise sur une proximité décomplexée. Tout au moins dans les mots. L’homme use – et abuse ? – de ces mantras ficelés par les spin-doctors.

Beaucoup de réunions et de plateaux télé/radio. “Une campagne de feu” se délectent les louravis de son camp. De fait Xavier Bertrand ne peut faire mentir son appartenance à un camp qui a fait du combat électoral une raison de vivre, les réseaux sociaux en plus. Inspiré par son ancien patron Sarkozy, stakhanoviste-en-chef des feux de la rampe, “le plouc” laboure le terrain et déroule un discours rôdé. Chemise ouverte, look assuré, il va “au contact” de son électorat dans des salles configurées pour la cause, ni trop grandes, pour ne pas provoquer le syndrome de la chaise vide, ni trop impersonnelles. Il lui fallait réapparaître sur les écrans radars de la notoriété médiatique. C’est fait et bien fait. Il a retrouvé son rond de serviette sur les plateaux télé. Et ça pourra servir pendant la campagne des primaires à droite dans laquelle il est engagé et qu’il s’efforce de glisser sous le tapis pour ne pas alourdir son image de professionnel de la politique. Avant l’heure, c’est pas l’heure. Son duel à trois contre PdS et MLP n’a pas tourné à son avantage. Il est parfois apparu crispé et

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire