L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Régionales : Pierre de Saintignon au corps à corps

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 31 octobre 2015

Macron, le mauvais exemple. Au moment où Xavier Bertrand se recentre, Pierre de Saintignon se décentre. Le premier en appelle à Pierre Mauroy et Jean-Louis Borloo pour lisser une image durcie depuis son entrée en campagne (voir Bertrand veut donner l’exemple). L’ancien ministre a multiplié les coups de menton pour ne pas se laisser distancer par Marine Le Pen. En jeu, les électeurs centristes qui pourraient s’effaroucher d’une ligne trop proche de celle du Front national. Son adversaire socialiste, Pierre de Saintignon, a quasiment interdit à Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie de lui apporter un quelconque soutien pour péché de libéralisme* et de propos anti-fonctionnaires et anti-35 heures. Les deux hommes avaient pourtant mouillé leur chemise l’année dernière, quasiment main dans la main, pour aider à boucler la reprise d’Arc International par un fonds américain. Mais voilà, c’est Martine Aubry qui donne toujours le la, telle une directrice de campagne bis. Il y a quelques semaines, elle avait taclé le jeune impudent Macron coupable à ses yeux de droitisme et de faire des yeux trop doux au patronat. Et en plus il n’a même pas sa carte du PS !

Alors Pierre le fidèle, qui sait que des voix sont à prendre sur sa gauche, reprend de plus belle le couplet anti-Macron entonné par Titine de Fer. Le signal anti-Macron est à double détente. Il s’adresse à un électorat déstabilisé par les divisions partisanes et tenté par l’abstention mais il sert aussi à mieux se poser en dénominateur commun d’une gauche éclatée, trop difficile à unir au premier tour mais qui devra choisir au second tour entre le repli ou le ralliement. A ces régionales, la gauche de la gauche est en effet très divisée entre EE-LV, le parti communiste, le parti de gauche et l’extrême-gauche. La recomposition au second tour est plus aléatoire que jamais. Le gauchissement de son discours débloquera – peut-être – le compteur des intentions de vote. En plus d’envoyer un message à l’électorat de gauche au premier tour, PdS joue ainsi le deuxième tour et le ralliement tant attendu des autres forces de gauche.

* Amusant, l’anathème de PdS sur Emmanuel Macron, par ailleurs très commenté (dans le registre : « C’est la faute à Macron ! « ). Un ostracisme évidemment organisé pour les raisons développées ci-dessus. Et il ajoute – dans l’Express du 29 octobre: « Il est lui-même fonctionnaire, il n’a toujours pas quitté son corps [NDLR: l’Inspection des finances]. Qu’il le fasse, s’il est aussi critique sur la fonction publique. » Bon. Mais Pierre de Saintignon fut lui-même un membre de ces grands corps d’Etat qui font la fierté de la République, opportunément promu au tour extérieur quand une certaine Martine Aubry était superministre du social entre 1997 et 2000. Pas de chance, sa diatribe anti-Macron tombe au moment où paraît Rentiers d’Etat – ed. du Moment, Yvan Stefanovic, en vente le 12 novembre. Le parcours du bras droit de Martine Aubry à l’inspection générale des affaires sociales y est décortiqué, témoignages à l’appui.  » Ce sexagénaire se contentait d’épiloguer à perte de vue sur des rapports dont il n’avait (pas) écrit une seule ligne mais qu’il avait signés « … »Il pouvait annuler sans cesse ses rendez-vous de travail, ne pas tenir ses engagements professionnels, il était largement racheté par sa capacité à faire participer son auditoire aux « grands moments de politique »… ». D’un côté un fonctionnaire pas assez fonctionnaire, de l’autre un fonctionnaire trop fonctionnaire. Drôle de corps à corps.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Si on ajoute à cela sa propension à ne pas vérifier les subventions données à l’Université Catholique de Lille, on est face à un élu très souple dans ses missions surtout lorsqu’il s’agit de son réseau ainsi que celui de son épouse Caroline Le Dantec : http://www.osere.eu/

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS