DANS LA CORBEILLE DE LA MARIÉE

Petite histoire Par | 07H20 | 08 octobre 2015

De la musique, y en n’a pas qu’à Marly-Gomont !

La Picardie, terre de musiques et de créations musicales ? Bien sûr, même si la faible densité urbaine ne permet pas de mettre sur pieds des événements d’envergure style Main Square d’Arras, il y a comme partout des concerts et des musicos tirant leur épingle du jeu. De Kamini à Grégoire en passant par les Rabeats ou les Fatals Picards, la scène française n’est pas orpheline d’artistes du cru. Petit tour d’horizon. Sans fausses notes si possible.

Que les mélomanes férus de classique nous pardonnent, ce domaine a été volontairement ignoré afin de ne pas surcharger l’exposé. Mais histoire de ne pas paraître sectaire, retenons deux événements régionaux : les Rencontres d’Ensembles de violoncelles à Beauvais et le Festival international des chœurs et voix d’Abbeville, regroupant des ensembles professionnels comme amateurs prouvent qu’il existe aussi ce type d’énergie musicale chez nos futurs ”compatriotes”.

Abbeville justement, cité nord-picarde ayant eu l’honneur de recevoir les Yardbirds, Little Bob, Lucky Peterson, The Animals ou encore Johnny Winter, rien de moins. C’est en mars avec Les Nuits du Blues et ça fait plus de 20 ans que ça dure. Ceux qui imaginent les groupes locaux se produire sur la place du village sur un podium aimablement prêté par la mairie en seront pour leurs frais, avec le Picardie Mouv’ porté par le conseil régional on met en valeur les groupes et artistes avec une logistique conséquente.

Du Zénith d’Amiens au château de Chantilly

Ah que la fusion il en fait une perfusion ! Notre Johnny national connaît bien la Picardie, de la salle au stade. En 1999, son concert inaugure le nouveau stade de la Licorne (le seul à ce jour en ce lieu). Il repassera en fin d’année au Zénith d’Amiens pour deux soirées (la première date aura lieu deux jours après le second tour des régionales) … Avec le très joli Cirque d’Hiver Jules-Verne, la capitale picarde n’a pas de rivale en termes de structures. Mais il faudrait pas oublier que des sites tels que le château de Chantilly ont eu leur heure de gloire. En juillet 1994, les Pink Floyd enregistrent en deux concerts plus de 120000 spectateurs dans un décor fastueux plus habitué aux paillettes du Grand prix de Diane. La tournée de ”Division Bell” s’avérera la dernière du groupe mythique, de quoi faire reluire la patine de l’événement qui, à l’image du Floyd, a connu un moment de démesure (pour vous faire une idée vous pouvez toujours regarder ça).

Rap rural, tribute band et My Major Company

Attention, là on vous parle juste de disques de platine ou de diamant. Galette de platine pour Kamini et son fameux Marly-Gomont dont le clip a cartonné sur la toile. A bien y réfléchir, deux ans avant Dany Boon, le rappeur rural de la Thiérache avait inventé Bienvenue chez les Ch’tis en format trois minutes. Bon c’est bateau mais une petite révision s’impose. Franchement, depuis combien de temps n’aviez-vous pas revu ce clip récompensé par une Victoire de la Musique ?

À lui le diamant, le chanteur Grégoire est natif de Senlis et personne n’a pu échapper à son « Moi + toi ». Pas forcément pour son succès mais par son moyen de production révolutionnaire et indépendant. Effectivement, Grégoire fut le premier artiste produit par le public en France grâce à ses 347 producteurs via le site My Major Company… qui ramasseront près de vingt fois leurs mises d’un total de 70 000 euros.

Et puis il y a ceux qui ont choisi le créneau du ”tribute band” ou le plan du groupe voué corps et âmes à ses idoles. Ladies and gentlemen voici les Rabbeats, clones (presque) parfaits des Beatles. Quatre Amiénois dans le vent, Sly, Dip, Marcello et Flamm se sont glissés dans la peau de John, Paul, George et Ringo mais pas comme vous, face au feu de camp à essayer de reproduire Fontenay-aux-Roses avec votre vieille guimbarde désaccordée. Eux reproduisent le groupe de Liverpool à l’échelle 1/1. Sur la vidéo ci-dessous on les croirait tout droit sortis d’un album de Margerin mais ces jeunes gens ont écumé l’Olympia comme le Bataclan et drainé plus d’un million de spectateurs. Combien de tribute band peuvent se targuer d’un tel écho, en France du moins ?

On le voit, la scène picarde sait inventer, innover comme remettre au goût du jour. C’est dire que janvier prochain promet de sacré bœufs (on parle pas du bovidé hein !?) entre nos futurs musicos fusionnés. À Marly-Gomont ?

Bien sûr, nous n’oublierons pas Albin de la Simone, un Amiénois qui collabore avec les plus grands (Vanessa Paradis, Arthur H…) tout en menant une carrière solo. Pas plus que le groupe parodique des Fatals Picards dont on dit que le pape François se passe en boucle leur premier album sorti en 2002. Son titre ? Navet Maria. Tout est dit.

Retrouvez l’intégralité de nos articles “Fusion Nord – Pas-de-Calais/Picardie : dans la corbeille de la mariée”.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire