Lu, vu, entendu Par | 08H01 | 22 septembre 2015

EELV : et une tête de liste en moins !

On écrivait hier ici-même que la décision de Sandrine Rousseau d’aller aux régionales seule ou presque créait des remous au sein de son parti. Ça continue et même au sein de ses colistiers. Christophe Porquier, vice-président Europe Ecologie/Les Verts au Conseil Régional de Picardie, qui devait conduire la liste écologiste dans la Somme, quitte EELV.

« Après 26 années passées chez les Verts, cette décision me coûte. Mais il ne m’était plus possible de cautionner l’actuelle dérive de la mouvance écologiste. EELV a abandonné la logique d’ouverture qui faisait sa force pour s’inscrire dans une logique protestataire, stérile », confie-t-il au Courrier Picard. Avant d’ajouter : « C’est une double faute. Non seulement cette attitude ouvre un boulevard au Front national et à Marine Le Pen, mais elle acte un repli sur soi de la mouvance écologiste à un moment où il faudrait, au contraire, donner un nouvel élan. »

Dans La Voix du Nord, Sandrine Rousseau commente cette défection en parlant de “manoeuvre de sabotage complet” et pense que celle-ci est due au “souhait d’être élu.  Il (Christophe Porquier, Ndlr) devrait d’ailleurs se retrouver sur la liste de Saintignon ».

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là