L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Droite : L’aubaine Morano

Le monde selon moi | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 30 septembre 2015

Nadine Morano serait-elle l’idiote utile de la Sarkozie ? En tout cas sa tonitruante saillie, récidivée, sur la France “pays de race blanche“* donne une formidable occasion à Nicolas Sarkozy de mettre la barre au centre. Autrement dit donner des gages à cet électorat centriste, effrayés par la ligne neo-buissonnienne (de Patrick Buisson, ex-conseiller de pedigree maurassien à l’Elysée de Sarkozy entre 2007 et 2012) du candidat Sarkozy qui  tellement besoin d’engranger des succès aux régionales de décembre. Un penchant avivé par la tragédie des migrants/réfugiés qui divise la droite comme elle seule en a le secret. La région Grand Est est de forte obédience centriste à l’instar de son candidat Philippe Richert, un ex-UDF béni au CDS (il fut proche d’Adrien Zeller). Pas question de froisser un homme capable d’étendre l’emprise de la droite sur trois anciennes régions, encore moins ses électeurs. Encore moins de dérouler le tapis bleu à un Florian Philippot tête de liste FN, toujours avisé de faire son miel de déclarations mal équarries d’une Morano qui se présente dans la même région (mais pourrrait être déchue de sa tête de liste en Meurthe-et-Moselle). Ce qui montre une droite divisée et mal formatée sur la question de l’identité, au contraire d’un FN au diapason. L’électeur préfère l’original à la copie. Il ne faut plus laisser Nadine Morano faire la pub des idées du FN !  D’ailleurs, Jean-Marie Le Pen a labellisé la sortie de l’ancienne ministre de l’apprentissage. Dans le Nord-Pas de Calais/Picardie, un Gérald Darmanin et une Natacha Bouchart (maires de Tourcoing et Calais), eux aussi en campagne, ont ainsi beau jeu, en stigmatisant leur collègue, de lisser par ricochet l’image belliciste et brutale de leur candidat Xavier Bertrand (LR/UDI/MoDem), qui craint la tiédeur des centristes et leurs électeurs si délicats. Belle opération de moralewashing, de dédouanement de soupçon de racisme si l’on préfère. On a les boucs émissaires qu’on peut. La question n’est pas de savoir si Nadine Morano est raciste ou pas, mais à quoi sert-elle désormais dans le paysage de la droite?

* Quand De Gaulle se référait à cette race blanche évoquée par Alain Peyrefitte (dans son livre C’était De Gaulle, Nadine Morano s’appuie probablement sur une telle référence), il visait plus le mode de vie, les traditions, la culture que la race proprement dite au sens présumé biologique ou pseudo-scientifique du terme. De plus, il aurait développé son propos (d’ailleurs controversé) pendant la guerre d’Algérie au moment où la question des harkis, comme celle des pieds-noirs, se posait dans les termes que l’on sait. Difficile d’importer un tel contexte en 2015. Comparaison n’est pas raison.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Nadine Morano devait être tête de Liste en Meurthe et Moselle il me semble.

  2. Le MoDem a signé avec XB ? Bizarre, ce n’est pourtant pas fait.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix ! Voir Ma Bio & my Way,

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .