FUSIONNONS, FUSIONNONS

Petite histoire Par | 07H55 | 25 septembre 2015

Dans la corbeille de la mariée : Presse papier et autres ustensiles médiatiques (2)

 Suite de notre épisode concernant les médias sévissant chez nos amis picards avec cette fois l’audiovisuel et le numérique. Contrairement à la presse écrite, dont vos commentaires ont permis de renchérir la carte géographique, le paysage est un peu moins opulent. Mais là encore, vous ne manquerez pas de mettre le doigt sur nos carences ou nos oublis.

Quelles radios en Picardie ? DailyNord vous donne la réponse. Photo : Anthony Catalano sur FlickR (*).

Sur les ondes, on admettra sans verser dans la diffamation que lorsque l’on roule sur l’A1 entre Amiens et Senlis, le poste radio n’est pas débordé par le chevauchement de stations. Ce qui ne veut pas non plus dire qu’il s’agit d’un désert radiophonique. France Bleu Picardie est pour ainsi dire la seule radio vraiment généraliste et spécifique au territoire. Dans la Somme comme dans l’Aisne, l’éventail est presque exclusivement composé de radios musicales nationales disposant de quelques petites locales, sinon il faut aussi tenir compte des autres radios frontalières des départements voisins (du type Canal FM Sambre-Avesnois rayonnant du côté d’Hirson, ou encore Champagne FM du côté de Château-Thierry). L’Oise est la mieux lotie, sans doute encore de par sa proximité avec la région parisienne. A l’image de Chante France émettant à Beauvais et Paris. Beauvais qui abrite aussi Radio Mercure station qui poursuit l’esprit des années FM, ou encore Nouvelle Radio Berbère. Enfin une vraie radio associative de proximité, Radio Puisaleine, basée à Carlepont, balaie Noyon, Compiègne et Soissons. Idem pour Radio Valois Multien (RVM pour les intimes)  émettant à 40 km à la ronde autour de son siège basé à Crépy-en-Valois. RVM a fêté ses 30 ans cette année, ce qui aurait dû être le cas de Radio Picardie Littoral (basée initialement à Cayeux-sur-Mer) sauf que la mort de son fondateur a eu raison de son existence en dépit des efforts déployés pour la faire survivre. Elle a cessé d’émettre en fin d’année dernière. Amen.

Les différents épisodes de notre série “Dans la corbeille de la mariée”

– Presse papier et autres ustensiles médiatiques (1)

– Des chiffres à ne pas prendre au pied de la lettre

Télévision : France 3… et pis c’est tout !

Le panorama de la petite lucarne picarde se résumant à une peau de chagrin, offrons nous un petit cours d’histoire. Depuis 1950, c’est Télé Lille, l’ancêtre de France 3 Nord/Pas-de-Calais, qui distille ses programmes sur la Picardie. Avant de créer en 1967 un Centre d’Actualités Télévisées (CAT) à Amiens. Jusqu’en 2010 on parlera de France 3 Nord/Pas-de-Calais Picardie avant que la direction, dans un redécoupage des régions (tiens, tiens…) n’offre l’autonomie à la station qui devient tout simplement France 3 Picardie. Alors question : la future fusion des régions va-t-elle de nouveau rebattre les cartes* ? Pour mémoire, la station amiénoise possède deux bureaux, l’un à Beauvais, l’autre à Soissons.

Cette mainmise sur l’univers audiovisuel local a poussé le CSA à ouvrir la porte à d’autres acteurs télévisuels en 2012. L’occasion pour Yves Rome, Président du Conseil Régional se désolant que la chaîne régionale de France télévisions ne couvre pas vraiment l’ensemble du territoire pour ouvrir une brèche à Wéo et le groupe Voix du Nord (lire « Une télévision en Picardie ? »). Sauf que le projet de Wéo Picardie est mort dans l’œuf, sans doute parce que l’un des actionnaires était une agence de communication du nom de Bygmalion, ce que n’avait pas manqué de relever DailyNord. Depuis, le groupe VDN a semble-t-il pour souci de sauver sa chaîne nordiste car selon certains élus, son récent sondage portant Marine Le Pen à la tête de la région viendrait aussi du fait qu’“ils ont la trouille que si Marine est élue présidente, leur chaîne de télé Wéo, qu’ils font financer par le conseil régional, soit rayée de la carte…” (lire le billet de Marc Prevost). Allons allons, que de bassesses !

Numérique : une terre à défricher

Là encore, on a -très- vite fait le tour. Passons le groupe Voix du Nord (VDN, Nord-Eclair, Courrier Picard, Aisne Nouvelle) – leparisien.fr itou- possédant des sites strictement semblables, pour le reste ce n’est pas morne plaine mais presque. À l’image du site e-journal, on est plus proche de l’institutionnel et du pratique (il s’agit d’ailleurs de la vitrine d’une agence de création de sites internet basée à Amiens). Idem avec Oise Média qui développe de l’information départementale mais quand on voit le credo de la société éditrice (« Stratégies de communication multimédia »), on est perplexe quant à la profondeur de sa politique éditoriale. De l’info pure player il y en a pourtant eu. Mais y en a plus. « Le Télescope d’Amiens », journal indépendant et participatif, a été créé en septembre 2012 pour proposer une couverture libre et originale de la vie du Grand Amiens. « Info garantie sans faits divers sordides » annonçaient les rédacteurs qui se sont organisés en Société coopérative et participative (une SCOP, comme en son temps Le Courrier picard…). Mais, faute d’abonnements suffisants (environ 650 abonnés dans la dernière ligne droite), le titre annonce sa fin le 18 avril 2014. Cet échec sera sans doute suivi, on l’espère, d’autres tentatives mais il souligne la difficulté de trouver un modèle économique viable. En attendant, DailyNord est toujours là et compte bien ne pas rester les bras ballants au lendemain de la future fusion Nord/Pas-de-Calais Picardie. Mais chaque chose en son temps, pas d’ébats avant le mariage.

*La bonne occasion pour relire «France TV : nouvelle présidente, nouvelle donne pour les chaînes régionales ? »

Retrouvez l’intégralité de nos articles “Fusion Nord – Pas-de-Calais/Picardie : dans la corbeille de la mariée”.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire