C'EST D'ACTU

Réflexions Par | 06H00 | 16 septembre 2015

Accueil des réfugiés : un marqueur politique pour les régionales ?

La désormais fameuse photo du corps d’un enfant échoué sur une plage a provoqué un enchaînement de réactions en Europe. En France, et dans la région, le problème des migrants/réfugiés devient un marqueur politique et un thème de campagnes pour les régionales.

Distribution de nourriture aux migrants à Calais. Une scène qui date de 2009… Photo : DailyNord.

Je ne sais pas les accueillir, je ne sais pas les former, je ne sais pas les intégrer, je ne sais pas leur donner un emploi (…) Vous ne pouvez pas aujourd’hui avec de bons sentiments régler le problème”. Merci Xavier Bertrand ! En annonçant qu’il n’avait pas l’intention d’accueillir des réfugiés dans sa bonne ville de Saint-Quentin, le candidat LR (ex-UMP) aux régionales a lancé le débat autour d’un thème qui deviendra sans aucun doute  un marqueur idéologique de la campagne jusqu’en décembre. D’ailleurs, Pierre de Saintignon, candidat PS, ne s’est pas privé de le reprendre de volée dès qu’il en a eu l’occasion : “Je vais aller à Saint Quentin et je vais expliquer à Xavier Bertrand comment faire pour financer l’accueil d’une famille de réfugiés.

Les réfugiés, un véritable sujet de dissension

Au moment où la campagne pour une collectivité dont la majeure partie des électeurs peinent à voir les réelles compétences et différences de programmes entre dans le vif du sujet, la question de l’accueil des réfugiés montre un vrai sujet de dissension. Martine Aubry y-a-t-elle pensé en dégainant dès les premiers instants sur son réseau de villes solidaires ? En tout cas, elle a réussi à piéger la droite unie pour les Régionales (UDI-LR, ex-UMP) – voir le Petit Théâtre de Martine Aubry, la droite régionale perd les pédales -. Ainsi, on voit des centristes plutôt favorables ou en tout cas déjà investis dans l’accueil des réfugiés : c’est ainsi le cas des UDI Frédéric Leturque (Arras), Nicolas Lebas (Fâches-Thumesnil) ou encore Olivier Henno (Saint-André). Du côté des LR-ex-UMP, en revanche, on est plus dans le refus : Xavier Bertrand, donc, ne sait pas faire, Marc-Philippe Daubresse (Lambersart) veut que l’on se mette autour d’une table, Guillaume Delbar (Roubaix) et Gérald Darmanin (Tourcoing) dénoncent une récupération politique du PS et demandent à l’Etat de s’en occuper. Le trésorier touquettois des Républicains-ex-UMP, Daniel Fasquelle, estime quant à lui qu’accueillir des réfugiés dans son arrondissement serait un non-sens car son territoire est trop proche de Calais ce qui créerait un appel d’air (enfin, si ce sont des réfugiés qui souhaitent s’installer en France, on ne voit pas où est l’appel d’air, mais bon.)

A gauche, en revanche, l’on semble plus enclin à l’accueil des réfugiés. C’est le cas parmi les principales villes d’Anne-Lise Dufour (Denain), Frédéric Chéreau (Douai), Frédéric Cuvillier (Boulogne-sur-Mer) ou encore Patrick Geneest (Ronchin). Damien Carême, le maire EELV de Grande-Synthe, a lui fait entendre une voix un peu différente estimant que ça fait des années qu’il aide les réfugiés « sans qu’aucun élu PS ne propose de m’aider et d’en accueillir lui aussi ». On ne peut qu’acquiescer.

La liste des villes qui ont rejoint le réseau des villes solidaires du PS dans la grande région

Bohain En Vermandois (2) Anzin (59) – Armentières (59) – Denain (59) – Douai (59) – Grande-Synthe (59) – Gravelines (59) – Lille (59) – Mons-En-Baroeul (59) – Orchies (59) – Ronchin (59) – Clermont (60) – Creil (60) – Dompierre (60) – Nogent-Sur-Oise (60) – Noyon (60) – Beaulencourt (62) – Boulogne-Sur-Mer (62) – Bruay-La-Buissière (62) – Bully-Les-Mines (62) – Carvin (62) – Courrières (62) – Harnes (62) – Lens (62) – Libercourt (62) – Liévin (62) – Longuenesse (62) – Montigny-En-Gohelle (62) – Noeux-Les-Mines (62) – Outreau (62) – Saint-Martin-Boulogne (62) -Abbeville (80) – Saint Quentin Lamotte Croix Au Bailly (80).

La liste complète est ici.

Du côté du FN, on parle de “clandestins” qui ne viennent là que dans une démarche économique

Cette crise migratoire permet aussi de voir le positionnement, sans grande surprise du Front National. Les mots ne changent pas, mais en ces temps, ils résonnent plus durement Les réfugiés ou migrants sont « des clandestins » « de plus en plus nombreux », occupons-nous « des nôtres avant les autres », le programme est clair et la compassion absente. Aucune mairie FN n’accueillera évidemment de réfugiés, le système UMPS cherchant à tromper les Français. Une rhétorique classique à laquelle on rajoutera la sortie de Marine Le Pen ce week-end à Hénin-Beaumont : les clandestins deviendraient « arrogants et exigeants » avant d’ajouter : c’est « une immigration économique et non  pas à une immigration de réfugiés politiques, car si c’était des réfugiés politiques nous aurions 75% de femmes et d’enfants et 25% d’hommes et pas l’inverse ». On vous épargnera aussi le commentaire de la phrase suivante : “Nous avions annoncé que l’immigration clandestine se métastaserait (sic) dans toute la région si nous ne prenions pas de mesures fermes au niveau national“.

Xavier Bertrand a-t-il raison de virer à droite ?

Quel impact auront ces positionnements sur les élections de décembre ? Difficile à dire d’autant que la région n’a pas attendu ce mois de septembre pour être confrontée aux migrants sur son territoire et que certains secteurs comme le Calaisis sont en première ligne depuis des années. Reste qu’en assumant un virage droitier, Xavier Bertrand souhaite bien évidemment grapiller des voix au FN et affaiblir Marine Le Pen. Mais ne prend-t-il pas le risque de faire fuir des électeurs centristes – ou même de droite – vers Pierre de Saintignon ? Réponse en décembre.

Un peu plus de DailyNord ?

1 Commentaire

  1. M Bertrand “ne sait pas” régler les problèmes. Que fait il alors en politique ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire