ARCHI D'ÉTÉ (3)

Petite histoire Par | 09H00 | 03 août 2015

Albert Baert, le bâtisseur de la Piscine de Roubaix

Suite de notre série estivale avec La Piscine de Roubaix. Le 2 octobre 1932, le maire de la cité textile, Jean-Baptiste Lebas, inaugure « le sanctuaire de l’hygiénisme » dont il rêvait pour la ville. C’est Albert Baert, le spécialiste des bains municipaux, qui s’est chargé de la réalisation de cette piscine.

Piscine-Bassin 1932

La Piscine à l’époque où c’était une piscine.

En 1922, la mairie de Roubaix achète des terrains pour un projet social important : la construction d’une piscine municipale. Mais pas n’importe laquelle. Jean-Baptiste Lebas veut le top du top : « la piscine la plus belle de France » ! Excusez du peu. Une fois le terrain acheté, il faut maintenant trouver l’homme de la situation. Le spécialiste. Qui a réalisé les bains municipaux de Lille (1890) et de Dunkerque (1897) ? Albert Baert, un architecte lillois de gauche, progressiste et franc-maçon.

Albert Baert (1863-1951, né à La Madeleine et mort à Lambersart), a été l’élève d’Emile Vandenbergh et de Louis Gilquin. Dès 1885, il devient l’associé de Boidin et Gilquin. Son terrain de jeu préféré est la métropole lilloise où il appose son nom sur l’Hôtel des Cariatides (angle rue d’Inkermann, place de la République) construit en 1899, les Galeries lilloises (aujourd’hui, Le Printemps) et la loge maçonnique de la rue Thiers. On retrouve sa trace également du côté de la Laiterie Moderne, des villas Saint-Georges et Saint-Louis, à Lambersart et dans des villas de Malo-les-Bains. Sans oublier le prestigieux hôtel de ville de Houplines.

Une piscine Art Déco

CAGNA Buste Albert Baert_2001-7-1  - copie

Albert Baert en buste.Photo : Arnaud Loubry

Mais revenons à la Piscine. Albert Baert opte pour un pur style Art déco. Il s’agit d’une architecture intérieure qui fait appel à des arts décoratifs comme la sculpture, les vitraux, la peinture ou les tapisseries. La piscine a des cabines décorées en céramique et le bassin est éclairé par des vitraux qui symbolisent le soleil levant et le soleil couchant.

La construction va prendre trois ans (1927-1932). L’architecte lillois bâtit un véritable complexe. Dans le bâtiment principal, on retrouve une piscine sportive dotée d’un bassin olympique de 50 mètres et un établissement public de bains-douches avec des baignoires disposées sur deux étages. Autour, Albert Baert a conçu plusieurs pièces pour renforcer le confort des Roubaisiens: un salon de coiffure, de manucure et de pédicure, un réfectoire pour les nageurs, une laverie industrielle et des bains vapeurs pour plus de relaxation.

D’après le site de La Piscine, la construction du bâtiment était considérée à l’époque comme le « programme politique et social » de la municipalité de Roubaix. La population en profitera cinquante-trois ans, jusqu’à la fermeture de la piscine en 1985 pour raisons de sécurité. Un mal pour un bien avec sa rénovation en tant que Musée d’Art et d’Industrie (voir notre Dico Décalé consacré).

Plus d’infos par ici et par.

 

Découvrez aussi l’architecte qui se cache derrière…

L’hôtel de ville de Calais
La chartreuse de Neuville
La Vieille Bourse
La tour Euralille
La villa Cavrois

 

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là