ON FAIT LE TRI

Tri sélectif Par | 12H00 | 26 juin 2015

Le BeffroiMètre de la semaine

Chaque semaine, ceux qui font l’actu sont sur le beffroi. Avec une invitée exceptionnelle ce vendredi.

Gaëtane Deljurie en haut du beffroi de la presse

L’une des têtes pensantes de DailyNord devient présidente du Club de la Presse Nord – Pas-de-Calais et succède ainsi à Mathieu Hébert (Liberté Hebdo).

Gervais Martel sauve son beffroi

La DNCG autorise le RC Lens à continuer en Ligue 2. Daniel Percheron est intervenu et la décision laisse assez perplexe les observateurs du football.

Gilles Durand plonge sous le beffroi

Le journaliste lillois revient sur l’affaire des Noyés de la Deûle aux éditions Lumières de Lille et éclaire d’un jour nouveau ce qui reste une énigme.

Le LMR retoqué des beffrois de la ProD2

Douche froide pour les rugbymen lillois. La DNACG, organisme de contrôle financier, refuse la montée du club, gagnée sur le terrain. Les dirigeants ont fait appel le temps de chercher les fonds nécessaires (conseil d’ami : allez voir Perch’ et Martel).

La Belgique se souvient d’un sale beffroi

20 ans cette semaine que Julie et Mélissa ont disparu, enlevées par Marc Dutroux dans l’affaire qui portera son nom.

Pascaline Petit quitte les beffrois

Les femmes panthères ne sont plus qu’une. Pascaline, la mère, est décédée en fin de semaine dernière.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là